BeBiodiversity logo

MENU
BeBiodiversity En ville en pleine canicule ? Comptez sur la biodiversité pour vous rafraîchir !

En ville en pleine canicule ? Comptez sur la biodiversité pour vous rafraîchir !

Les villes sont loin d’être des déserts, elles peuvent accueillir une biodiversité surprenante. Saviez-vous par exemple qu’on trouve à Bruxelles plus de 100 espèces d’oiseaux, 9 espèces d’amphibiens, 42 espèces de mammifères et 19 espèces de chauve-souris ?!

Pourtant, une fois l’été arrivé et particulièrement lors de vagues de chaleur, vivre en ville peut s’apparenter à une traversée du Sahara.

En fait, les villes connaissent des microclimats artificiels : les revêtements et les bâtiments emmagasinent de l’énergie, ce qui a pour conséquence de chauffer l’air qui les environnent, alors qu’à la campagne elle est absorbée par la végétation. Ces microclimats surchauffés sont appelés « îlots de chaleur urbains ».

Ce n’est cependant pas une fatalité.

BeBiodiversity En ville en pleine canicule ? Comptez sur la biodiversité pour vous rafraîchir !

De nombreuses études se sont intéressées au rôle de la végétation en ville sur ces îlots de chaleur. Vous l’avez certainement déjà senti vous-même mais des chercheurs ont pu démontrer scientifiquement que les parcs sont plus frais que les zones qui les entourent, en particulier pendant la nuit[1]. La végétation absorbe et réfléchit les rayonnements solaires. Ainsi, l’ombre des arbres rafraîchit l’air sous la canopée et évite aussi que la surface du sol ne chauffe trop.

Certains ont même prouvé que la présence d’arbres autour d’un bâtiment réduit la vitesse du vent et donc sa force de pénétration : ceci réduit les entrées d’air chaud dans les bâtiments en été et d’air froid en hiver !

Un parc ou quelques arbres dans votre rue peuvent donc faire office d’air conditionné à ciel ouvert, magique !

Autres actus

BeBiodiversity La croisière s’amuse, la biodiversité moins…

La croisière s’amuse, la biodiversité moins…

Les croisières ont de plus en plus la cote. Depuis 2009, le nombre de passagers de ce type de vacances est passé de 17,8 à 28 millions. Une hausse de près de 64 % qui n’est pas sans inquiéter les amoureux de la biodiversité,  en particulier pour les croisières vers les pôles.

Lire plus
BeBiodiversity Le sport dans la nature : oui, mais… !

Le sport dans la nature : oui, mais… !

Dans notre société orientée vers les loisirs et le rapport à la nature, on constate une forte croissance des activités sportives et touristiques en milieu naturel. La pêche, l’équitation, la randonnée, le running, le canyoning, l’escalade, le VTT ou le kayak se sont démocratisés et se pratiquent désormais en masse. C’est un marché florissant pour les régions possédant un patrimoine touristique naturel et paysager.

Lire plus
BeBiodiversity Du carbone compensé pour protéger la biodiversité

Du carbone compensé pour protéger la biodiversité

Les voyages en avion émettent d’importantes quantités de gaz à effet de serre, qui réchauffent la planète. Pas de quoi renoncer à vos vacances estivales ! De nombreux havres de paix ne sont qu’à quelques gares de chez vous. Mais si vraiment l’avion est indispensable, vous pouvez limiter les dégâts en compensant les émissions carbone de votre vol, c’est-à-dire en économisant une quantité équivalente de CO2 ailleurs.

Lire plus
Découvrez toutes nos actus Découvrez toutes nos actus