BeBiodiversity logo

MENU
BeBiodiversity
Icon Newsletter #BeBiodiversity

Newsletter #BeBiodiversity

Subscribe and never miss a post

BeBiodiversity Les insectes comme alternatives à la viande, une vraie solution ou un faux problème ?

Les insectes comme alternatives à la viande, une vraie solution ou un faux problème ?

On le sait désormais, il est important de limiter sa consommation de viande pour réduire les différentes pressions environnementales qui en découlent. Il n’est toutefois pas toujours simple de remplacer la viande dans nos assiettes. Parmi les alternatives proposées, une semble de moins en moins farfelue : manger des insectes ! Mais est-ce une vraie solution ?

Les insectes sont déjà consommés presque partout dans le monde : vers, sauterelles, araignées, termites, larves d’abeilles et autres petites bêtes font déjà partie des mets délicats de la plupart des pays du Sud. En Europe aussi les insectes ont longtemps été consommés. Si cette habitude a largement disparu de nos contrées, des entreprises se sont lancées dans la production des quelques insectes autorisés pour la consommation humaine. Et pour cause, ces petites bêtes s’avèrent être de très bonnes sources de protéines (45 à 75% du poids sec). Côté empreinte écologique, le tableau semble également positif : il suffirait de 2 kg d’aliments pour produire 1 kg d’insectes, quand il en faut 8 pour la même quantité de viande de bœuf.

Cependant, faut-il vraiment remplacer la viande consommée actuellement par une autre protéine animale ? D’après le Conseil supérieur de la Santé, les Belges consomment en moyenne 1.6 kg de viande par semaine, soit plus d’1 kg au-dessus du maximum recommandé !

Nul besoin donc de se ruer sur les grillons pour éviter des carences.

BeBiodiversity Les insectes comme alternatives à la viande, une vraie solution ou un faux problème ?

La biodiversité nous offre bien entendu d’autres solutions animales (poissons, crustacés, coquillages, œufs, lait) mais aussi, ne l’oublions pas, végétales : céréales, légumineuses, fruits secs, champignons, algues… Ces solutions végétales ont l’avantage de fournir directement leurs protéines sans devoir passer par un intermédiaire qui les « gaspille ». Elles ne contiennent par contre pas tous les acides aminés essentiels à l’organisme en un seul aliment. Il faut donc être plus créatif et combiner différents végétaux si vous décidez de vous passer de viande tout en étant en bonne santé . Et pourquoi pas varier vos recettes avec un jour des protéines de champignons, un jour de légumineuses, un jour de céréales, en complément de nos chers fruits et légumes… Demandez conseil à votre médecin.

Autres actus

BeBiodiversity Viande de brousse au menu !

Viande de brousse au menu !

La « viande de brousse », parfois appelée viande sauvage, désigne la viande de mammifères non domestiqués, de reptiles, d’amphibiens et d’oiseaux chassés pour la nourriture dans les forêts tropicales et subtropicales. Le prélèvement de viande de brousse dans la nature concerne un très grand nombre d’espèces dans de nombreux pays. Les exemples les plus connus sont les singes, les pangolins et les serpents mais cela concerne aussi les antilopes, les éléphants, les girafes ou les petits carnivores comme les civettes. Cette pratique souvent illégale est considérée comme une menace pour la santé humaine, l’agriculture, mais aussi pour la biodiversité et le fonctionnement de certains écosystèmes.

Lire plus
BeBiodiversity Les cadeaux ? Quels cadeaux ?

Les cadeaux ? Quels cadeaux ?

Cette année encore, la hotte de Saint-Nicolas et le traineau du père Noël seront remplis de jouets en plastique, de piles, de jouets peu durables, de contrefaçons aux conditions de fabrication douteuses, peu éthiques ou dangereuses pour l’environnement et les enfants. Et si on changeait ça aussi ?

Lire plus
BeBiodiversity Prêts pour un frisson d’Halloween plus durable ?

Prêts pour un frisson d’Halloween plus durable ?

Monstres, sorcières, zombies, fantômes, … aucun costume n’est trop fou pour célébrer ce moment de frisson et de plaisir annuel. Comment rester éco-responsable pendant cette fête diabolique ? Avec nos conseils d’habillage et de décoration, il y aura plus de peur que de mal !

Lire plus
BeBiodiversity Faut-il les tuer pour mieux les protéger ?

Faut-il les tuer pour mieux les protéger ?

A la fin du mois d’août, la Conférence sur le commerce international des espèces menacées – la CITES – s’est terminée sur une série de nouvelles décisions visant à mieux protéger une série d’animaux vulnérables et en danger d’extinction. Parmi ces animaux, la girafe, le plus grand mammifère terrestre, une véritable icône de la savane africaine.

Lire plus
BeBiodiversity La lutte contre les espèces exotiques invasives s’organise

La lutte contre les espèces exotiques invasives s’organise

Les espèces exotiques envahissantes, aussi appelées espèces invasives, sont des espèces introduites par l’homme en dehors de leur aire d’origine. Elles constituent une menace importante pour la biodiversité et les services fournis par les écosystèmes comme la production végétale, l’épuration de l’eau et la pollinisation.

Lire plus
BeBiodiversity Une diversité envahissante ?

Une diversité envahissante ?

De tout temps les espèces animales ou végétales ont colonisé le globe et occupé des espaces de vie en fonction de leurs capacités d’adaptation. Mais l’homme a également introduit volontairement ou par accident des espèces animales et végétales ainsi que des champignons et microorganismes en dehors de leurs habitats habituels. Certaines espèces s’acclimatent et prospèrent localement au point de devenir invasives.

Lire plus
Découvrez toutes nos actus Découvrez toutes nos actus