BeBiodiversity logo

MENU
BeBiodiversity Les insectes comme alternatives à la viande, une vraie solution ou un faux problème ?

Les insectes comme alternatives à la viande, une vraie solution ou un faux problème ?

On le sait désormais, il est important de limiter sa consommation de viande pour réduire les différentes pressions environnementales qui en découlent. Il n’est toutefois pas toujours simple de remplacer la viande dans nos assiettes. Parmi les alternatives proposées, une semble de moins en moins farfelue : manger des insectes ! Mais est-ce une vraie solution ?

Les insectes sont déjà consommés presque partout dans le monde : vers, sauterelles, araignées, termites, larves d’abeilles et autres petites bêtes font déjà partie des mets délicats de la plupart des pays du Sud. En Europe aussi les insectes ont longtemps été consommés. Si cette habitude a largement disparu de nos contrées, des entreprises se sont lancées dans la production des quelques insectes autorisés pour la consommation humaine. Et pour cause, ces petites bêtes s’avèrent être de très bonnes sources de protéines (45 à 75% du poids sec). Côté empreinte écologique, le tableau semble également positif : il suffirait de 2 kg d’aliments pour produire 1 kg d’insectes, quand il en faut 8 pour la même quantité de viande de bœuf.

Cependant, faut-il vraiment remplacer la viande consommée actuellement par une autre protéine animale ? D’après le Conseil supérieur de la Santé, les Belges consomment en moyenne 1.6 kg de viande par semaine, soit plus d’1 kg au-dessus du maximum recommandé !

Nul besoin donc de se ruer sur les grillons pour éviter des carences.

BeBiodiversity Les insectes comme alternatives à la viande, une vraie solution ou un faux problème ?

La biodiversité nous offre bien entendu d’autres solutions animales (poissons, crustacés, coquillages, œufs, lait) mais aussi, ne l’oublions pas, végétales : céréales, légumineuses, fruits secs, champignons, algues… Ces solutions végétales ont l’avantage de fournir directement leurs protéines sans devoir passer par un intermédiaire qui les « gaspille ». Elles ne contiennent par contre pas tous les acides aminés essentiels à l’organisme en un seul aliment. Il faut donc être plus créatif et combiner différents végétaux si vous décidez de vous passer de viande tout en étant en bonne santé . Et pourquoi pas varier vos recettes avec un jour des protéines de champignons, un jour de légumineuses, un jour de céréales, en complément de nos chers fruits et légumes… Demandez conseil à votre médecin.

Autres actus

BeBiodiversity Phacochère, hérisson ou suricate, quel consommateur êtes-vous ?

Phacochère, hérisson ou suricate, quel consommateur êtes-vous ?

La biodiversité est menacée. L’érosion du nombre d’espèces progresse de manière importante sur terre et en mer. Mais comment agir pour ces espèces animales et végétales dont les habitats sont parfois si loin de chez nous ? Plus de 70 % de l’empreinte biodiversité de la Belgique se situe en dehors de nos frontières et est directement liée à nos importations.

Lire plus
BeBiodiversity Champignons, sortez vos petits parapluies, voici l’automne !

Champignons, sortez vos petits parapluies, voici l’automne !

Quoi de plus amusant que d’agrémenter une balade en forêt par la découverte et la dégustation de ces trésors de l’automne que sont les champignons. Et nous sommes bien servis ! Saviez-vous que la Belgique est le troisième pays d’Europe en matière de diversité de champignons ? Il y aurait plus de 10 000 espèces sur notre territoire, même si les espèces comestibles ne sont que quelques dizaines.

Lire plus
BeBiodiversity La croisière s’amuse, la biodiversité moins…

La croisière s’amuse, la biodiversité moins…

Les croisières ont de plus en plus la cote. Depuis 2009, le nombre de passagers de ce type de vacances est passé de 17,8 à 28 millions. Une hausse de près de 64 % qui n’est pas sans inquiéter les amoureux de la biodiversité,  en particulier pour les croisières vers les pôles.

Lire plus
BeBiodiversity Le sport dans la nature : oui, mais… !

Le sport dans la nature : oui, mais… !

Dans notre société orientée vers les loisirs et le rapport à la nature, on constate une forte croissance des activités sportives et touristiques en milieu naturel. La pêche, l’équitation, la randonnée, le running, le canyoning, l’escalade, le VTT ou le kayak se sont démocratisés et se pratiquent désormais en masse. C’est un marché florissant pour les régions possédant un patrimoine touristique naturel et paysager.

Lire plus
Découvrez toutes nos actus Découvrez toutes nos actus