BeBiodiversity logo

MENU
BeBiodiversity Loup y es-tu ? …

Loup y es-tu ? …

« Promenons-nous dans les bois, pendant que le loup n’y est pas… » Voilà une chansonnette qui reprendra bientôt tout son sens. Le loup est en effet aux portes de la Wallonie ! Mais soyez sans crainte…, la légende du grand méchant loup est bien éloignée de la nature discrète de ce canidé inoffensif.

Le Réseau wallon du loup a depuis peu des indices sérieux sur son potentiel retour dans nos contrées, dont il avait disparu depuis 120 ans. Bien qu’on n’ait pas encore pu démontrer sa présence avec certitude, les spécialistes l’affirment : c’est pour bientôt !

C’est d’ailleurs officiel : le loup est de retour chez nos voisins luxembourgeois ! Par ailleurs, depuis quelques années la population des loups est en pleine expansion en France, en Allemagne et en Italie. Son statut d’espèce protégée lui permet de coloniser de nouveaux espaces.

BeBiodiversity Loup y es-tu ? …

Est-ce une bonne nouvelle ? Dans de nombreuses régions la cohabitation avec les loups est harmonieuse. Si notre enfance a été bercée par des contes où il tient toujours le rôle de celui qui dévore les enfants, le loup n’a pas partout cette mauvaise réputation. D’autres cultures dans le monde lui sont en effet beaucoup plus favorables. En Italie par exemple, l’animal y a toujours été protégé, en lien avec  la louve du Capitole et la légende de Romulus et Remus.

 

Le parc national Yellowstone aux Etats-Unis : l’exemple d’une réintroduction réussie du loup

La réintroduction des loups gris dans le parc national de Yellowstone en 1995 est symboliquement et écologiquement un des actes les plus importants de conservation de la faune. Elle a donné aux biologistes une occasion unique d’étudier ce qui se passe lorsqu’un prédateur fait son retour dans un écosystème dont il avait disparu.

BeBiodiversity Loup y es-tu ? …

Contrairement à ce que l’on aurait pu croire, de nombreuses espèces ont bénéficié de cette réintroduction. Des effets bénéfiques ont été presque immédiatement observés, et continuent à l’être aujourd’hui. Comme les loups s’attaquent essentiellement aux animaux malades ou vieillissants, les herbivores sauvages ont été régulés et les troupeaux sont en meilleure santé. Ceux-ci ne broutent plus dans les gorges ou les vallées, où ils pourraient être facilement repérés par les loups. La flore s’est alors rétablie et reproduite, augmentant ainsi la biodiversité en fournissant de la nourriture et un abri à un nombre croissant de plantes et d’animaux. Ce regain de végétation a également permis de diminuer l’érosion des berges des rivières.

Attendons-donc un peu avant de crier au loup.
Quoi qu’il en soit, il n’a pas fini de nous faire rêver, ou frissonner…

Image 1 : Loup gris commun (canis lupus lupus) – Par Mas3cf [CC BY-SA 4.0 (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0)], via Wikimedia Commons

 

Image 2 : Loup gris ibérique (canis lupus signatus) – Par Juan José González Vega [GFDL (http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html) or CC-BY-SA-3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/)], via Wikimedia Commons

Autres actus

BeBiodiversity Phacochère, hérisson ou suricate, quel consommateur êtes-vous ?

Phacochère, hérisson ou suricate, quel consommateur êtes-vous ?

La biodiversité est menacée. L’érosion du nombre d’espèces progresse de manière importante sur terre et en mer. Mais comment agir pour ces espèces animales et végétales dont les habitats sont parfois si loin de chez nous ? Plus de 70 % de l’empreinte biodiversité de la Belgique se situe en dehors de nos frontières et est directement liée à nos importations.

Lire plus
BeBiodiversity Champignons, sortez vos petits parapluies, voici l’automne !

Champignons, sortez vos petits parapluies, voici l’automne !

Quoi de plus amusant que d’agrémenter une balade en forêt par la découverte et la dégustation de ces trésors de l’automne que sont les champignons. Et nous sommes bien servis ! Saviez-vous que la Belgique est le troisième pays d’Europe en matière de diversité de champignons ? Il y aurait plus de 10 000 espèces sur notre territoire, même si les espèces comestibles ne sont que quelques dizaines.

Lire plus
BeBiodiversity La croisière s’amuse, la biodiversité moins…

La croisière s’amuse, la biodiversité moins…

Les croisières ont de plus en plus la cote. Depuis 2009, le nombre de passagers de ce type de vacances est passé de 17,8 à 28 millions. Une hausse de près de 64 % qui n’est pas sans inquiéter les amoureux de la biodiversité,  en particulier pour les croisières vers les pôles.

Lire plus
BeBiodiversity Le sport dans la nature : oui, mais… !

Le sport dans la nature : oui, mais… !

Dans notre société orientée vers les loisirs et le rapport à la nature, on constate une forte croissance des activités sportives et touristiques en milieu naturel. La pêche, l’équitation, la randonnée, le running, le canyoning, l’escalade, le VTT ou le kayak se sont démocratisés et se pratiquent désormais en masse. C’est un marché florissant pour les régions possédant un patrimoine touristique naturel et paysager.

Lire plus
Découvrez toutes nos actus Découvrez toutes nos actus