BeBiodiversity logo

MENU
BeBiodiversity
Icon Newsletter #BeBiodiversity

Newsletter #BeBiodiversity

Subscribe and never miss a post

BeBiodiversity Loup y es-tu ? …

Loup y es-tu ? …

« Promenons-nous dans les bois, pendant que le loup n’y est pas… » Voilà une chansonnette qui reprendra bientôt tout son sens. Le loup est en effet aux portes de la Wallonie ! Mais soyez sans crainte…, la légende du grand méchant loup est bien éloignée de la nature discrète de ce canidé inoffensif.

Le Réseau wallon du loup a depuis peu des indices sérieux sur son potentiel retour dans nos contrées, dont il avait disparu depuis 120 ans. Bien qu’on n’ait pas encore pu démontrer sa présence avec certitude, les spécialistes l’affirment : c’est pour bientôt !

C’est d’ailleurs officiel : le loup est de retour chez nos voisins luxembourgeois ! Par ailleurs, depuis quelques années la population des loups est en pleine expansion en France, en Allemagne et en Italie. Son statut d’espèce protégée lui permet de coloniser de nouveaux espaces.

BeBiodiversity Loup y es-tu ? …

Est-ce une bonne nouvelle ? Dans de nombreuses régions la cohabitation avec les loups est harmonieuse. Si notre enfance a été bercée par des contes où il tient toujours le rôle de celui qui dévore les enfants, le loup n’a pas partout cette mauvaise réputation. D’autres cultures dans le monde lui sont en effet beaucoup plus favorables. En Italie par exemple, l’animal y a toujours été protégé, en lien avec  la louve du Capitole et la légende de Romulus et Remus.

 

Le parc national Yellowstone aux Etats-Unis : l’exemple d’une réintroduction réussie du loup

La réintroduction des loups gris dans le parc national de Yellowstone en 1995 est symboliquement et écologiquement un des actes les plus importants de conservation de la faune. Elle a donné aux biologistes une occasion unique d’étudier ce qui se passe lorsqu’un prédateur fait son retour dans un écosystème dont il avait disparu.

BeBiodiversity Loup y es-tu ? …

Contrairement à ce que l’on aurait pu croire, de nombreuses espèces ont bénéficié de cette réintroduction. Des effets bénéfiques ont été presque immédiatement observés, et continuent à l’être aujourd’hui. Comme les loups s’attaquent essentiellement aux animaux malades ou vieillissants, les herbivores sauvages ont été régulés et les troupeaux sont en meilleure santé. Ceux-ci ne broutent plus dans les gorges ou les vallées, où ils pourraient être facilement repérés par les loups. La flore s’est alors rétablie et reproduite, augmentant ainsi la biodiversité en fournissant de la nourriture et un abri à un nombre croissant de plantes et d’animaux. Ce regain de végétation a également permis de diminuer l’érosion des berges des rivières.

Attendons-donc un peu avant de crier au loup.
Quoi qu’il en soit, il n’a pas fini de nous faire rêver, ou frissonner…

Image 1 : Loup gris commun (canis lupus lupus) – Par Mas3cf [CC BY-SA 4.0 (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0)], via Wikimedia Commons

 

Image 2 : Loup gris ibérique (canis lupus signatus) – Par Juan José González Vega [GFDL (http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html) or CC-BY-SA-3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/)], via Wikimedia Commons

Autres actus

BeBiodiversity Viande de brousse au menu !

Viande de brousse au menu !

La « viande de brousse », parfois appelée viande sauvage, désigne la viande de mammifères non domestiqués, de reptiles, d’amphibiens et d’oiseaux chassés pour la nourriture dans les forêts tropicales et subtropicales. Le prélèvement de viande de brousse dans la nature concerne un très grand nombre d’espèces dans de nombreux pays. Les exemples les plus connus sont les singes, les pangolins et les serpents mais cela concerne aussi les antilopes, les éléphants, les girafes ou les petits carnivores comme les civettes. Cette pratique souvent illégale est considérée comme une menace pour la santé humaine, l’agriculture, mais aussi pour la biodiversité et le fonctionnement de certains écosystèmes.

Lire plus
BeBiodiversity Les cadeaux ? Quels cadeaux ?

Les cadeaux ? Quels cadeaux ?

Cette année encore, la hotte de Saint-Nicolas et le traineau du père Noël seront remplis de jouets en plastique, de piles, de jouets peu durables, de contrefaçons aux conditions de fabrication douteuses, peu éthiques ou dangereuses pour l’environnement et les enfants. Et si on changeait ça aussi ?

Lire plus
BeBiodiversity Prêts pour un frisson d’Halloween plus durable ?

Prêts pour un frisson d’Halloween plus durable ?

Monstres, sorcières, zombies, fantômes, … aucun costume n’est trop fou pour célébrer ce moment de frisson et de plaisir annuel. Comment rester éco-responsable pendant cette fête diabolique ? Avec nos conseils d’habillage et de décoration, il y aura plus de peur que de mal !

Lire plus
BeBiodiversity Faut-il les tuer pour mieux les protéger ?

Faut-il les tuer pour mieux les protéger ?

A la fin du mois d’août, la Conférence sur le commerce international des espèces menacées – la CITES – s’est terminée sur une série de nouvelles décisions visant à mieux protéger une série d’animaux vulnérables et en danger d’extinction. Parmi ces animaux, la girafe, le plus grand mammifère terrestre, une véritable icône de la savane africaine.

Lire plus
BeBiodiversity La lutte contre les espèces exotiques invasives s’organise

La lutte contre les espèces exotiques invasives s’organise

Les espèces exotiques envahissantes, aussi appelées espèces invasives, sont des espèces introduites par l’homme en dehors de leur aire d’origine. Elles constituent une menace importante pour la biodiversité et les services fournis par les écosystèmes comme la production végétale, l’épuration de l’eau et la pollinisation.

Lire plus
BeBiodiversity Une diversité envahissante ?

Une diversité envahissante ?

De tout temps les espèces animales ou végétales ont colonisé le globe et occupé des espaces de vie en fonction de leurs capacités d’adaptation. Mais l’homme a également introduit volontairement ou par accident des espèces animales et végétales ainsi que des champignons et microorganismes en dehors de leurs habitats habituels. Certaines espèces s’acclimatent et prospèrent localement au point de devenir invasives.

Lire plus
Découvrez toutes nos actus Découvrez toutes nos actus