BeBiodiversity logo

MENU
BeBiodiversity
Icon Newsletter #BeBiodiversity

Newsletter #BeBiodiversity

Subscribe and never miss a post

BeBiodiversity Rester dans la tendance en donnant une seconde vie aux vêtements

Rester dans la tendance en donnant une seconde vie aux vêtements

Pour préserver la biodiversité, la solution la plus efficace consiste à ne plus acheter de vêtements neufs. Vous évitez ainsi l’utilisation de ressources naturelles et d’énergie, et la pollution liée à leur fabrication et à leur transport. De nombreuses alternatives au neuf existent pour s’habiller en respectant la biodiversité.

Pour des vêtements basés sur des modèles économiques liés au réemploi, à la récupération ou encore à la location, différentes possibilités s’offrent à vous :

  • Acheter en seconde main

Il existe de nombreuses boutiques et sites de vente de seconde main ou d’articles vintage qui proposent des vêtements, chaussures et accessoires à petits prix, tels que les « vintage markets » où les vêtements s’achètent au kilo. Certains ont même pour mission de promouvoir la durabilité, l’accessibilité et/ou la responsabilité sociale. Vous pouvez aussi dénicher des pièces de luxe ou de créateurs dans des boutiques de dépôt-vente ou de seconde main situées dans les quartiers chics.

Les ventes de particulier à particulier ont le vent en poupe que ce soit par le biais de sites de vente ou lors de vide-dressings. On trouve aussi de véritables pépites sur les brocantes ou dans les bourses aux vêtements.

  • Donner une seconde vie à vos vêtements

Si vous êtes adepte de pièces uniques et originales, l’upcycling est fait pour vous. À partir d’un ancien vêtement ou d’une fripe dénichée pour l’occasion, vous assisterez à la transformation ou customisation d’une fringue banale en un modèle super original ! Si vous n’avez pas l’âme créative, vous trouverez certainement un ou une couturier(e) près de chez vous qui pourra « pimper » vos vêtements favoris ou abîmés pour quelques euros.

  • Louer des vêtements et des accessoires

Différentes start-ups ou commerces se sont lancés dans la location. On y trouve une large gamme de tenues allant du prêt-à-porter et de la puériculture aux tenues chics et accessoires « glamour » pour des sorties spéciales. Les formules varient en fonction des besoins des clients : de la location limitée à la durée d’un évènement à l’abonnement mensuel pour renouveler régulièrement sa garde-robe. Cette dernière option peut s’avérer très pratique par exemple dans le cas des enfants qui grandissent très vite et portent finalement peu leurs vêtements.

BeBiodiversity Rester dans la tendance en donnant une seconde vie aux vêtements
freepik

Où les trouver ?

Des adresses textiles valorisant l’économie circulaire sont disponibles sur les sites régionaux :

Vous trouverez aussi des conseils efficaces pour concilier style et éco-responsabilité dans l’article https://bebiodiversity.be/restez-style-en-respectant-la-biodiversite/ ou encore sur https://bebiodiversity.be/et-moi-que-puis-je-faire/je-mhabille/

credit photo : illustration by Elin Svensson

Autres actus

BeBiodiversity La biodiversité en rempart contre les dégâts des crues

La biodiversité en rempart contre les dégâts des crues

Il peut sembler cynique d’évoquer des problématiques environnementales ou la perte de biodiversité face aux drames humains que les inondations provoquent, mais ces phénomènes sont étroitement liés. Le maintien d’espaces de biodiversité peut aider à les prévenir ou à en réduire l’impact tout en garantissant un cadre de vie sûr, sain et agréable.

Lire plus
BeBiodiversity De l’espace pour la biodiversité

De l’espace pour la biodiversité

Avez-vous entendu parler du concours « 1 m² pour la biodiversité » ? Non ? Pas de problème, on vous explique ! A l’initiative de ce concours, le mouvement Ensemble pour la biodiversité encourage tout un chacun à donner plus de place aux plantes et aux animaux sauvages autour de nos habitations.

Lire plus
BeBiodiversity Déchets en mer : les animaux ne savent qu’en faire !

Déchets en mer : les animaux ne savent qu’en faire !

Un mégot de cigarette jeté dans une bouche d’égout, un sachet en plastique qui s’échappe des mains et de ce fait emporté par le vent, un masque jetable qui tombe de la voiture ou d’une poche… Des petits gestes qui semblent parfois anodins et qui ont pourtant de lourdes conséquences pour la biodiversité. Les déchets sont partout et beaucoup finissent malheureusement dans la mer et les océans. Notre mer du Nord n’est pas épargnée.

Lire plus
BeBiodiversity La mer du Nord sous la loupe

La mer du Nord sous la loupe

Elle fait peut-être moins rêver que les eaux turquoises des tropiques, cela n’empêche pas notre mer du Nord d’être riche en biodiversité ! Avec ses 2000 espèces d’animaux et de plantes répartis sur 3454 km², notre mer du Nord joue un rôle essentiel dans le paysage et l’économie de notre pays. Elle est d’ailleurs protégée : plus d’un tiers de ce territoire (37%) est désigné comme une zone marine naturelle protégée Natura 2000.

Lire plus
BeBiodiversity Régie des bâtiments : revégétaliser les espaces

Régie des bâtiments : revégétaliser les espaces

La biodiversité, c’est notre business !   En parcourant le pays, nous sommes allés à la rencontre de patrons d’entreprises qui ont délibérément joué  la carte de la biodiversité. Et visiblement, ils en retirent de nombreux avantages. Le secteur de la construction a de multiples effets sur la nature et les écosystèmes : depuis l’extraction des minéraux ou la production des matériaux et leur transport, jusqu’à la question de l’isolation thermique et sonore. Dès lors, comment faire pour minimiser les conséquences néfastes de la construction sur la faune et la flore et éviter le tout-béton ?

Lire plus
BeBiodiversity Belvas : du chocolat engagé !

Belvas : du chocolat engagé !

La biodiversité, c’est notre business !   En parcourant le pays, nous sommes allés à la rencontre de patrons d’entreprises qui ont délibérément joué la carte de la biodiversité. Et visiblement, ils en retirent de nombreux avantages. Le chocolat fait partie de l’ADN du Belge. Il en consommerait 8 kilos chaque année. Ce plaisir sucré a toutefois un goût amer pour la biodiversité et l’environnement notamment à cause de la déforestation et de la pollution liées à sa production. Sensible aux questions sociale et environnementale, le fondateur de Belvas, Thierry Noesen, s’est lancé dans une entreprise promouvant des valeurs respectueuses de la biodiversité et de la santé pour produire du chocolat de qualité.

Lire plus
Découvrez toutes nos actus Découvrez toutes nos actus