BeBiodiversity logo

MENU
BeBiodiversity
Icon Newsletter #BeBiodiversity

Newsletter #BeBiodiversity

Subscribe and never miss a post

BeBiodiversity SOS Forêts en détresse

SOS Forêts en détresse

Les forêts couvrent actuellement un tiers de la surface terrestre de la planète. Vitales à l’existence des sociétés humaines, elles jouent un rôle essentiel pour les ressources en eau douce, pour la biodiversité et pour le stockage du carbone. Elles abritent de nombreux peuples autochtones et communautés locales qui dépendent d’elles pour leur survie. Elles constituent une grande source d’inspiration à travers l’imaginaire et l’apaisement qu’elles nous procurent. Elles remplissent également une mission sanitaire en nous protégeant de certains virus, comme nous le rappelle la pandémie actuelle.

Malgré ces innombrables atouts, les forêts sont en danger. Elles sont notamment victimes de la déforestation importée, autrement dit l’importation de produits et de matières premières  issus de la déforestation, ou de la conversion d’écosystèmes forestiers naturels, hors de nos frontières.[i]  Soja, bois, charbon de bois, huile de palme, cacao, bœuf, minerais et métaux rares font partie de ces produits importés.

En dépit des traités internationaux et des engagements des grandes entreprises en faveur des forêts, la déforestation a doublé dans les zones tropicales et subtropicales entre 2004 et 2017, avec un total de 82 millions d’hectares disparus en 13 ans, soit environ 27 fois la surface de la Belgique. Outre les grandes zones de déforestation connues telles que le Brésil, le bassin de la République du Congo, et l’Indonésie, le dernier rapport du WWF pointe 24 nouveaux fronts, situés au Venezuela, au Pérou, en Afrique de l’Ouest, en Côte d’Ivoire et au Gabon, représentant une perte de 43 millions d’hectares de forêts, soit 52% de la déforestation totale.

BeBiodiversity SOS Forêts en détresse

Les causes de la déforestation

L’agriculture et l’élevage sont responsables d’environ trois quarts de la surface détruite des forêts tropicales. La coupe illégale de bois est un facteur secondaire important de la dégradation des forêts dans les tropiques mais aussi au Nord. Le développement des infrastructures, les exploitations minières et la spéculation foncière sont les autres causes de la déforestation.[ii]

Notre pays a une lourde empreinte en raison de ses importations de produits agricoles et forestiers. D’après un rapport du WWF, une surface agricole de 10,4 millions d’hectares, soit 3 fois la surface de la Belgique, serait nécessaire pour l’importation de sept matières premières : le soja, le cacao, le bœuf (et le cuir), l’huile de palme, le café, l’hévéa (arbre à caoutchouc), le bois (et le papier). 40% de cette superficie se trouvent dans des pays à haut risque de déforestation comme le Brésil, la Côte d’Ivoire, l’Argentine, l’Indonésie ou encore la Malaisie.[iii]

À notre insu, les forêts sont devenues des biens triviaux de consommation. Derrière notre morceau de chocolat, notre tasse de café ou encore notre steak haché, nous devons aujourd’hui être conscients que des arbres sont coupés. Cette situation a des répercussions négatives sur les écosystèmes et les habitats naturels.

Alors que faire ?

Découvrez-le dans cet article.

[i] Nicolas Salin, chargé de coopération au sein de l’UICN,  la déforestation importée en partenariat avec le Comité Français de l’UICN, https://www.franceinter.fr/emissions/la-terre-au-carre/la-terre-au-carre-13-janvier-2021

[ii] WWF-Belgique, « Déforestation importée : Arrêtons de scier la branche ! », 2019
[iii] Rapport déforestation du WWF : 14 fois la Belgique disparue en 13 ans | WWF

Autres actus

BeBiodiversity De l’espace pour la biodiversité

De l’espace pour la biodiversité

Avez-vous entendu parler du concours « 1 m² pour la biodiversité » ? Non ? Pas de problème, on vous explique ! A l’initiative de ce concours, le mouvement Ensemble pour la biodiversité encourage tout un chacun à donner plus de place aux plantes et aux animaux sauvages autour de nos habitations.

Lire plus
BeBiodiversity Déchets en mer : les animaux ne savent qu’en faire !

Déchets en mer : les animaux ne savent qu’en faire !

Un mégot de cigarette jeté dans une bouche d’égout, un sachet en plastique qui s’échappe des mains et de ce fait emporté par le vent, un masque jetable qui tombe de la voiture ou d’une poche… Des petits gestes qui semblent parfois anodins et qui ont pourtant de lourdes conséquences pour la biodiversité. Les déchets sont partout et beaucoup finissent malheureusement dans la mer et les océans. Notre mer du Nord n’est pas épargnée.

Lire plus
BeBiodiversity La mer du Nord sous la loupe

La mer du Nord sous la loupe

Elle fait peut-être moins rêver que les eaux turquoises des tropiques, cela n’empêche pas notre mer du Nord d’être riche en biodiversité ! Avec ses 2000 espèces d’animaux et de plantes répartis sur 3454 km², notre mer du Nord joue un rôle essentiel dans le paysage et l’économie de notre pays. Elle est d’ailleurs protégée : plus d’un tiers de ce territoire (37%) est désigné comme une zone marine naturelle protégée Natura 2000.

Lire plus
BeBiodiversity Régie des bâtiments : revégétaliser les espaces

Régie des bâtiments : revégétaliser les espaces

La biodiversité, c’est notre business !   En parcourant le pays, nous sommes allés à la rencontre de patrons d’entreprises qui ont délibérément joué  la carte de la biodiversité. Et visiblement, ils en retirent de nombreux avantages. Le secteur de la construction a de multiples effets sur la nature et les écosystèmes : depuis l’extraction des minéraux ou la production des matériaux et leur transport, jusqu’à la question de l’isolation thermique et sonore. Dès lors, comment faire pour minimiser les conséquences néfastes de la construction sur la faune et la flore et éviter le tout-béton ?

Lire plus
BeBiodiversity Belvas : du chocolat engagé !

Belvas : du chocolat engagé !

La biodiversité, c’est notre business !   En parcourant le pays, nous sommes allés à la rencontre de patrons d’entreprises qui ont délibérément joué la carte de la biodiversité. Et visiblement, ils en retirent de nombreux avantages. Le chocolat fait partie de l’ADN du Belge. Il en consommerait 8 kilos chaque année. Ce plaisir sucré a toutefois un goût amer pour la biodiversité et l’environnement notamment à cause de la déforestation et de la pollution liées à sa production. Sensible aux questions sociale et environnementale, le fondateur de Belvas, Thierry Noesen, s’est lancé dans une entreprise promouvant des valeurs respectueuses de la biodiversité et de la santé pour produire du chocolat de qualité.

Lire plus
BeBiodiversity Tilman : le choix du zéro pesticide

Tilman : le choix du zéro pesticide

La biodiversité, c’est notre business !   En parcourant le pays, nous sommes allés à la rencontre de patrons d’entreprises qui ont délibérément joué la carte de la biodiversité. Et visiblement, ils en retirent de nombreux avantages. L’industrie pharmaceutique, voilà un secteur qui peut effrayer et qui, pour beaucoup, évoque pollution et exploitation. Pourtant, Tilman, une entreprise belge de phytothérapie (médecine par les plantes) prend au sérieux la protection de l’environnement et de la biodiversité.

Lire plus
Découvrez toutes nos actus Découvrez toutes nos actus