BeBiodiversity logo

MENU
BeBiodiversity
Icon Newsletter #BeBiodiversity

Newsletter #BeBiodiversity

Subscribe and never miss a post

BeBiodiversity SOUVENIRS, SOUVENIRS

SOUVENIRS, SOUVENIRS

Chaque année, de nombreux objets réalisés à partir d’espèces animales et végétales protégées sont importés illégalement en Belgique (fourrure, caviar, objets d’art, bijoux, …). Par le crime organisé ? Parfois. Mais le plus souvent, ce sont les touristes qui – sans penser à mal – rapportent ces objets dans leurs bagages à titre de souvenirs.

Vous partez en vacances à l’étranger ? Ouvrez l’œil avant d’acheter un souvenir ! En effet, dans de nombreux lieux touristiques, des produits dérivés d’animaux et des plantes sont vendus comme souvenirs de vacances. Cependant, ce n’est pas parce que des articles sont mis en vente ouvertement sur des marchés locaux qu’il est légal de les acquérir et de les ramener chez soi.

Ce genre d’achat n’est pas sans conséquences. Tout d’abord parce que le commerce de ce type d’objets est néfaste pour la biodiversité. Et ensuite parce qu’il y a de fortes chances que la douane confisque vos achats. Dans certains cas, leur possession peut vous valoir une forte amende voire même une peine de prison. Chaque année, les douaniers confisquent de tels objets. Les dernières saisies concernaient notamment du corail et de l’ivoire.

BeBiodiversity SOUVENIRS, SOUVENIRS

Si la plupart des gens sont déjà conscients de l’illégalité de certains objets comme l’ivoire, les peaux de félins et de reptiles ou encore les écailles de tortues, il en existe bien d’autres, moins connus qui peuvent paraître innocents à première vue. C’est le cas par exemple :

  • Des coraux : les touristes achètent parfois des bijoux sans être conscients qu’ils sont fabriqués en corail. Or le corail abrite des milliers d’espèces marines et une fois détruit il faut des dizaines d’années pour que le récif se reconstitue.
  • Des hippocampes séchés qui se retrouvent parfois transformés en porte-clefs.
  • De certains grands coquillages qui peuvent être du plus bel effet dans votre intérieur mais méritent un autre sort.
  • Des orchidées victimes de leur beauté.
  • Des châles en laine d’antilope tibétaine : pour un seul châle en shatoosh, les braconniers doivent tuer trois antilopes tibétaines.
  • Et encore et toujours de l’ivoire bien que les touristes soient de plus en plus conscients de l’importance de ne pas en ramener.
BeBiodiversity SOUVENIRS, SOUVENIRS

Laissez un avenir aux animaux et aux plantes sauvages. Redoublez de prudence avant de remporter dans vos bagages un souvenir composé de matériaux naturels. Au moindre doute : abstenez-vous !

Vous pouvez aussi aider à protéger les espèces animales et végétales menacées. Si vous constatez des faits suspects ou illégaux lors de votre séjour à l’étranger, prenez aussitôt contact avec la police, la douane ou avec TRAFFIC. TRAFFIC est un programme conjoint du WWF et de l’UICN (Union mondiale pour la nature) qui surveille le commerce d’animaux et de plantes sauvages.

Plus d’informations sur ce thème :

Vous trouverez bien d’autres exemples et conseils dans le dépliant « Laissez un avenir à votre souvenir » disponible gratuitement sur www.citesenbelgique.be.

www.citesenbelgique.be –  www.cites.orgwww.eu-wildlifetrade.org – www.traffic.org

TRAFFIC Europe :    Tél: +32 2 343 82 58    –    E-mail: contact@traffic-europe.com    –    www.traffic.org

Autres actus

BeBiodiversity La lutte contre les espèces exotiques invasives s’organise

La lutte contre les espèces exotiques invasives s’organise

Les espèces exotiques envahissantes, aussi appelées espèces invasives, sont des espèces introduites par l’homme en dehors de leur aire d’origine. Elles constituent une menace importante pour la biodiversité et les services fournis par les écosystèmes comme la production végétale, l’épuration de l’eau et la pollinisation.

Lire plus
BeBiodiversity Une diversité envahissante ?

Une diversité envahissante ?

De tout temps les espèces animales ou végétales ont colonisé le globe et occupé des espaces de vie en fonction de leurs capacités d’adaptation. Mais l’homme a également introduit volontairement ou par accident des espèces animales et végétales ainsi que des champignons et microorganismes en dehors de leurs habitats habituels. Certaines espèces s’acclimatent et prospèrent localement au point de devenir invasives.

Lire plus
BeBiodiversity Un coach pour se préparer aux défis climatiques !

Un coach pour se préparer aux défis climatiques !

Quelles sont les causes et les effets de changements climatiques sur l’homme et la nature (par ex. augmentation du niveau de la mer, augmentation des canicules et de la sécheresse, mais également  plus de tempêtes et d’inondations, les impacts sur la biodiversité,…) ? Comment est-il possible de réduire les émissions de gaz à effet de serre d’au moins 80% d’ici 2050 ? Quels changements de comportements et technologiques sont nécessaires afin de réaliser cette transition ?

Lire plus
BeBiodiversity Quelles leçons tirer du rapport IPBES sur l’état de la biodiversité ?

Quelles leçons tirer du rapport IPBES sur l’état de la biodiversité ?

En ce 22 mai, journée internationale de la biodiversité, il est utile de s’arrêter sur les éléments-clés du rapport de l’IPBES (le GIEC de la Biodiversité). Si le rapport dresse un constat implacable, il présente également plusieurs scénarios sur ce qui pourrait se passer à l’avenir en fonction des décisions prises ou de l’absence de décisions.

Lire plus
Découvrez toutes nos actus Découvrez toutes nos actus