BeBiodiversity logo

MENU
BeBiodiversity Vacances = détente = respect de la nature !

Vacances = détente = respect de la nature !

Aaah les vacances… On les attend tous avec impatience ! Vous êtes plutôt branché soleil, plage, et farniente ? Ou camping et randonnée en montagne ? Quel que soit votre credo, sachez que des solutions existent pour profiter de vos vacances tout en protégeant au mieux cette merveilleuse nature qui nous entoure !

Si le tourisme demeure un secteur d’activité essentiel dans de nombreuses régions du globe où des millions de personnes en vivent, il va souvent de pair avec des dégradations aux écosystèmes, de la surexploitation des ressources naturelles et de la pollution.

La solution n’est bien évidemment pas de se priver de vacances certainement bien méritées ! Des petits gestes simples peuvent contribuer à protéger notre belle planète bleue. En voici quelques-uns :

  • Privilégiez les modes de transport peu polluants tels que le train, le bateau à voile, le vélo ou à pied et limiter vos déplacements en voiture, avion, ou bateau à moteur.
  • Ne gaspillez pas l’eau. Dans bien des pays, elle est une denrée rare et précieuse. Prenez des douches plutôt que des bains, n’arrosez pas (ou très peu) la pelouse de votre maison de vacances, demandez à ce que vos draps et essuies de bain ne soient pas changés tous les jours dans votre hôtel, …
  • Respectez les routes et les sentiers balisés afin de ne pas endommager la végétation qui vous entoure et les micro-organismes qui la peuplent, mais également afin de ne pas perturber la faune avec des nuisances sonores potentiellement importantes (quad, moto, voiture,…).
  • Bien qu’indispensables pour se protéger des rayons du soleil, la plupart des crèmes solaires sont constituées de particules potentiellement nocives pour la faune et la flore marine. Or des milliers de tonnes de crème se retrouvent chaque année dans la mer. Pourquoi ne pas simplement porter un t-shirt quand vous vous baignez (ils vous protègent mieux que la crème !) ou encore piquer une tête aux heures moins chaudes ?! Cependant, si vous aimez barboter du matin au soir, sachez qu’il existe des crèmes bio certifiées non toxiques. Les coraux et les poissons vous disent merci !
  • Limiter, trier, et recycler/jeter vos déchets dans des lieux ad hoc. Optez pour des sacs en toile ou durables, acheter vos aliments en vrac, etc. Ne laissez pas derrière vous plastiques, déchets ménagers, papiers, canettes, bouteilles en verre, langes ou mégots. Ils mettent des dizaines, voire des milliers d’années à se décomposer (1 à 5 ans pour le mégot, 400 à 450 ans pour une serviette hygiénique, 4 à 5000 ans pour la bouteille en verre !), ils polluent les sols, contaminent les eaux et représentent un réel danger pour la biodiversité.
  • Buvez et mangez local ! Cela vous coûtera certainement moins cher et vous en apprendrez plus sur la culture culinaire de votre destination de voyage. Cependant, faites attention à ne pas vous laisser tenter par n’importe quoi, au-delà des aspects évidents d’hygiène, de nombreuses espèces protégées ou en danger d’extinction pourraient malheureusement se retrouver dans votre assiette… Mieux vaut se renseigner au préalable sur les mets à éviter !
BeBiodiversity Vacances = détente = respect de la nature !

Bref, où que vous alliez, quoique vous fassiez, ayez une petite pensée pour la biodiversité et tâchez de la préserver… Ou encore mieux : optez carrément pour un tourisme écologique et responsable (à lire dans une prochaine news) ! Bonnes vacances !

Autres actus

BeBiodiversity Bois et instruments de musique

Bois et instruments de musique

Malgré d’importantes avancées concernant notre connaissance des matériaux, le bois reste le matériau de prédilection pour la construction des instruments de musique. Ce sont les caractéristiques uniques de poids, de dureté, de résistance et de capacité à résonner qui en déterminent l’utilisation pour les instruments à cordes, les instruments à vent et les percussions. Chaque instrument est un assemblage de bois durs et tendres à la recherche des conditions optimales de sonorité.

Lire plus
BeBiodiversity Des scampis à volonté, au grand dam de la biodiversité

Des scampis à volonté, au grand dam de la biodiversité

Crevettes, scampis ou gambas ont longtemps été des mets rares, raffinés et chers. Mais de nos jours, leur consommation a explosé : dans le monde, on estime qu’en 2023, environ 6 millions de tonnes de crevettes seront consommées par an ! En 20 ans, la production aurait été multipliée par 9. Un boum qui fait des dégâts sur la biodiversité.

Lire plus
BeBiodiversity Détruire de l’ivoire pour la défense des éléphants sauvages

Détruire de l’ivoire pour la défense des éléphants sauvages

Chaque quart d’heure, un éléphant disparaît, victime du braconnage. Les éléphants sauvages d’Afrique et d’Asie sont menacés d’extinction. L’ivoire provient des défenses, c’est-à-dire des dents des éléphants. Personne ne se risquerait à arracher les dents d’un éléphant vivant : l’abattre est la solution la plus facile pour les trafiquants.

Lire plus
BeBiodiversity Des experts inquiets au chevet de la biodiversité

Des experts inquiets au chevet de la biodiversité

En trois ans, cinq cent cinquante experts bénévoles de cent pays ont compilé dix mille publications scientifiques, complétées par des données statistiques et un inventaire des savoirs traditionnels locaux. L’objectif de ce travail colossal coordonné par la Plate-Forme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES) était de fournir aux décideurs de la planète cinq rapports sur l’état de la biodiversité mondiale.

Lire plus
BeBiodiversity La vanille, un plaisir bientôt inaccessible ?

La vanille, un plaisir bientôt inaccessible ?

Son arôme puissant et délicat en fait une épice très appréciée. Et bien qu’elle se retrouve un peu partout dans les produits alimentaires, les cosmétiques ou encore les huiles essentielles, la vanille fait pourtant partie des épices les plus chères avec le safran et pourrait devenir un produit aussi luxueux que ce dernier. En effet, sa production est de plus en plus menacée…

Lire plus
BeBiodiversity Les pesticides : des évolutions timides

Les pesticides : des évolutions timides

De nouvelles études et rapports confirment quotidiennement l’état alarmant de la biodiversité. Le constat ne concerne plus uniquement des espèces emblématiques telles que l’ours polaire ou le rhinocéros blanc. Les espèces les plus communes sont aussi menacées… C’est le cas des oiseaux communs dont le nombre en Wallonie a diminué de 50% en 25 ans ! Parmi les causes de ce déclin en Europe, arrivent en première place l’agriculture intensive et l’utilisation de pesticides. Le recours aux pesticides par les particuliers est également problématique. Petit récapitulatif des évolutions récentes concernant ces produits.

Lire plus
Découvrez toutes nos actus Découvrez toutes nos actus