BeBiodiversity logo

MENU
BeBiodiversity Bois et instruments de musique

Bois et instruments de musique

Malgré d’importantes avancées concernant notre connaissance des matériaux, le bois reste le matériau de prédilection pour la construction des instruments de musique. Ce sont les caractéristiques uniques de poids, de dureté, de résistance et de capacité à résonner qui en déterminent l’utilisation pour les instruments à cordes, les instruments à vent et les percussions. Chaque instrument est un assemblage de bois durs et tendres à la recherche des conditions optimales de sonorité.

À l’échelle globale, le besoin en bois de l’industrie des instruments de musique est plutôt réduit. Plus que le nombre total d’arbres abattus, c’est le fait que plus de deux cents espèces soient concernées qui interpelle. Actuellement, 35% des espèces d’arbres utilisées pour la fabrication des instruments sont menacées d’extinction. Le palissandre, le bois de rose ou l’ébène sont souvent de grands arbres solitaires dont l’exploitation nécessite la coupe à blanc de larges surfaces boisées.

Malheureusement, le besoin, ou plutôt le désir d’utiliser des arbres âgés, rares, exotiques, à la croissance lente, est ancré dans la tradition des grands fabricants. Mais ils sont conscients que les bois qu’ils utilisent depuis des années deviennent rares et très coûteux. Ce sont des entreprises familiales très concernées par la question de la pérennité des ressources, garante de leur survie et de l’héritage qu’elles transmettront aux générations futures. Elles sont tout à fait disposées à intégrer des espèces alternatives dans leur processus de fabrication. Mais il faut que les acheteurs suivent.

La société Martin fabrique des guitares depuis plus de 175 ans. Pour Chris Martin, sixième dans la lignée des descendants du fondateur historique et actuel dirigeant, le constat est simple : « La tradition n’est pas une raison suffisante pour continuer à arpenter impunément une voie sans issue ». Son concurrent Bob Taylor déclarait : « Le palissandre de Rio n’est plus disponible depuis 25 ans, nos stocks de bois disparaissent. Seul un tronc d’ébène sur dix présente la couleur noire uniforme attendue par une industrie autrefois trop exigeante. Avec les anciennes techniques d’exploitation, neuf troncs coupés étaient laissés au sol. Actuellement, l’objectif est de promouvoir une plus grande diversité esthétique pour le choix de l’ébène afin de mieux utiliser le bois que la forêt offre. Nous n’avons plus le luxe de gaspiller. »

BeBiodiversity Bois et instruments de musique

Au fil du temps, des espèces comme le palissandre indien ont rejoint la liste des espèces dont le commerce et le transport sont strictement réglementés par la CITES (Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction), une mesure devenue indispensable sous peine de voir l’espèce disparaître définitivement.

La seule solution pour les fabricants est de recourir à des arbres issus de forêts exploitées de manière durable. Cela implique qu’ils soient exploités d’une manière qui réduit l’impact sur les écosystèmes, la flore et la faune sauvages. Des arbres sont replantés pour garantir la pérennité des espèces.

Peu à peu les fabricants proposent dans leurs catalogues des modèles certifiés FSC (Forest Stewardship Council) ou plus rarement produits à base de bois labellisé PEFC (Program for the Endorsement of Forest Certification). Ces labels assurent que la production de bois ou d’un produit à base de bois respecte les procédures garantissant la gestion durable des forêts. Pour qu’une guitare soit certifiée FSC, 100 % du bois entrant dans sa composition doit être certifié. C’est parfois compliqué pour le fabricant, car pour les espèces non-menacées, la certification n’est pas toujours disponible. Certains grands fabricants font appel à du bois alternatif non certifié, en s’assurant toutefois que l’exploitation de ce bois exerce une moins grande pression sur des écosystèmes précieux. Quelques petits artisans indépendants font également usage de bois alternatifs, certifiés ou non pour la production d’instruments.

Malgré tout, certains musiciens restent persuadés que les espèces rares ont un son différent. Mais un instrument de musique est  toujours composé d’un assemblage de divers bois provenant du monde entier. Pour les tenants d’une lutherie moderne et durable, les techniques de construction définissent tout autant la qualité du son de l’instrument que les bois utilisés.

BeBiodiversity Bois et instruments de musique

Que faire ?

Informez-vous avant l’achat sur l’origine des bois qui composent votre instrument et sur la politique du fabricant en matière d’approvisionnement. Achetez un instrument avec vos oreilles, en faisant abstraction de vos a priori sur la « noblesse » des bois utilisés. De nouvelles espèces font leur apparition sur le marché des instruments de musique, leur donner une chance, c’est donner une chance à l’une des septante espèces menacées par la surexploitation !

Autres actus

BeBiodiversity Champignons, sortez vos petits parapluies, voici l’automne !

Champignons, sortez vos petits parapluies, voici l’automne !

Quoi de plus amusant que d’agrémenter une balade en forêt par la découverte et la dégustation de ces trésors de l’automne que sont les champignons. Et nous sommes bien servis ! Saviez-vous que la Belgique est le troisième pays d’Europe en matière de diversité de champignons ? Il y aurait plus de 10 000 espèces sur notre territoire, même si les espèces comestibles ne sont que quelques dizaines.

Lire plus
BeBiodiversity La croisière s’amuse, la biodiversité moins…

La croisière s’amuse, la biodiversité moins…

Les croisières ont de plus en plus la cote. Depuis 2009, le nombre de passagers de ce type de vacances est passé de 17,8 à 28 millions. Une hausse de près de 64 % qui n’est pas sans inquiéter les amoureux de la biodiversité,  en particulier pour les croisières vers les pôles.

Lire plus
BeBiodiversity Le sport dans la nature : oui, mais… !

Le sport dans la nature : oui, mais… !

Dans notre société orientée vers les loisirs et le rapport à la nature, on constate une forte croissance des activités sportives et touristiques en milieu naturel. La pêche, l’équitation, la randonnée, le running, le canyoning, l’escalade, le VTT ou le kayak se sont démocratisés et se pratiquent désormais en masse. C’est un marché florissant pour les régions possédant un patrimoine touristique naturel et paysager.

Lire plus
BeBiodiversity Du carbone compensé pour protéger la biodiversité

Du carbone compensé pour protéger la biodiversité

Les voyages en avion émettent d’importantes quantités de gaz à effet de serre, qui réchauffent la planète. Pas de quoi renoncer à vos vacances estivales ! De nombreux havres de paix ne sont qu’à quelques gares de chez vous. Mais si vraiment l’avion est indispensable, vous pouvez limiter les dégâts en compensant les émissions carbone de votre vol, c’est-à-dire en économisant une quantité équivalente de CO2 ailleurs.

Lire plus
Découvrez toutes nos actus Découvrez toutes nos actus