BeBiodiversity logo

MENU
BeBiodiversity Un sapin de Noël… durable ?

Un sapin de Noël… durable ?

Les fêtes de fin d’année approchent à grands pas, et vous souhaitez probablement égayer votre intérieur avec un sapin de Noël. La biodiversité et l’écologie vous tiennent à cœur et vous vous demandez quelle est l’option la plus durable : sapin naturel ou artificiel ? Notre préférence va plutôt vers une troisième option, le « sapin créatif » fait maison. Voici pourquoi.

A éviter : le sapin artificiel

Certes, on réutilise le même sapin pendant plusieurs années mais les déchets et nuisances liés à sa production sont très importants. Il est fabriqué avec des matières non renouvelables comme le PVC, le plastique et l’aluminium. Il n’est pas biodégradable et la seule solution pour s’en débarrasser est de l’incinérer. Enfin, son transport nécessite une grande quantité d’énergie puisqu’il vient souvent de pays asiatiques. Pour contrebalancer ces impacts négatifs, un sapin artificiel devrait être utilisé au moins 20 ans. Or, en moyenne, il n’est conservé que 6 ans.

Evidemment, si vous possédez déjà un sapin artificiel, la meilleure option est de l’utiliser le plus longtemps possible afin d’amortir son impact environnemental !

BeBiodiversity Un sapin de Noël… durable ?

Eventuellement : le sapin naturel

Il est facile de s’en procurer un d’origine belge puisque la Wallonie est le deuxième producteur de sapins de Noël en Europe. Et mieux vaut privilégier un sapin coupé et cloué sur un socle. En effet, ceux vendus avec une motte de terre contribuent à l’érosion du sol wallon tout comme ceux qui sont issus de cultures intensives. Le secteur évolue mais il reste difficile de trouver un sapin “bio” ou provenant d’une culture intégrée, sans pesticides.

Et après les fêtes ?

Certaines communes organisent une collecte des sapins, tenez le calendrier à l’œil afin de profiter de ce service. Votre sapin sera alors composté et pourra continuer son cycle de vie comme engrais naturel. Si vous aviez opté pour un sapin avec motte et que vous avez un jardin, vous pouvez essayer de le replanter. Mais les chances de reprise sont plutôt minces après un séjour prolongé dans l’intérieur surchauffé d’une maison.

A préférer : le sapin “Do It Yourself”

Très tendance, vous pouvez fabriquer votre arbre DIY à partir de matériaux de récup, le bricoler avec des palettes en bois, en assemblant toutes sortes d’objets trouvés chez vous, le dessiner avec une simple guirlande au mur… Les possibilités sont nombreuses. En manque d’idées ? Un petit tour sur Pinterest vous en fournira en masse !

Certaines associations comme Terre-en-vue organisent même un concours des plus beaux arbres de Noël alternatifs et eco-friendly.

BeBiodiversity Un sapin de Noël… durable ?

Cadeaux durables sous notre sapin durable 

Maintenant que vous avez réalisé un beau sapin créatif, pourquoi ne pas garnir son pied de cadeaux éthiques et doux pour la planète ? Du fait-main, du « made-in-Belgium », du naturel, de l’équitable, des cadeaux qui créent du lien, … Quelques suggestions de notre équipe : des évènements culturels (théâtre, expo, …), un cours de cuisine durable, un atelier créatif basé sur le recyclage, … A vous de jouer maintenant !

Autres actus

BeBiodiversity La croisière s’amuse, la biodiversité moins…

La croisière s’amuse, la biodiversité moins…

Les croisières ont de plus en plus la cote. Depuis 2009, le nombre de passagers de ce type de vacances est passé de 17,8 à 28 millions. Une hausse de près de 64 % qui n’est pas sans inquiéter les amoureux de la biodiversité,  en particulier pour les croisières vers les pôles.

Lire plus
BeBiodiversity Le sport dans la nature : oui, mais… !

Le sport dans la nature : oui, mais… !

Dans notre société orientée vers les loisirs et le rapport à la nature, on constate une forte croissance des activités sportives et touristiques en milieu naturel. La pêche, l’équitation, la randonnée, le running, le canyoning, l’escalade, le VTT ou le kayak se sont démocratisés et se pratiquent désormais en masse. C’est un marché florissant pour les régions possédant un patrimoine touristique naturel et paysager.

Lire plus
BeBiodiversity Du carbone compensé pour protéger la biodiversité

Du carbone compensé pour protéger la biodiversité

Les voyages en avion émettent d’importantes quantités de gaz à effet de serre, qui réchauffent la planète. Pas de quoi renoncer à vos vacances estivales ! De nombreux havres de paix ne sont qu’à quelques gares de chez vous. Mais si vraiment l’avion est indispensable, vous pouvez limiter les dégâts en compensant les émissions carbone de votre vol, c’est-à-dire en économisant une quantité équivalente de CO2 ailleurs.

Lire plus
Découvrez toutes nos actus Découvrez toutes nos actus