BeBiodiversity logo

MENU
BeBiodiversity Zéro plastique, zéro panique !

Zéro plastique, zéro panique !

C’est une étape décisive en Belgique dans la lutte contre les plastiques jetables : un nouvel arrêté royal interdit la vente de divers produits en plastique « à usage unique » tels que les couverts, les assiettes et les pailles. Une bonne nouvelle pour les écosystèmes qui étouffent sous le plastique et les microplastiques.

D’autres articles jetables comme les serviettes hygiéniques, les tampons et applicateurs de tampons, les lingettes humides à usage corporel et/ou domestique, les produits du tabac avec filtres et les gobelets pour boissons devront bientôt porter un étiquetage spécifique pour informer le consommateur de la présence de plastique et son impact sur l’environnement.

Ces produits constituent jusqu’à 70% des déchets échoués sur nos plages. Ils composent également, avec les déchets de matériel de pêche, l’essentiel des immenses nuages de plastiques que l’on trouve dans les océans. Cette pollution menace notamment la biodiversité marine. Les animaux marins se trouvent régulièrement piégés dans ces amas de plastique, en sortent blessés ou meurent étouffés. Une fois fragmentés en microplastiques par érosion, le plastique pénètre dans les organismes vivants qui les confondent avec de la nourriture. Leur croissance et leur survie s’en retrouvent menacés.

Sur terre également les plastiques s’accumulent, se désagrègent en microplastiques et polluent sols et écosystèmes pendant des décennies, avec des répercussions tout le long de la chaîne alimentaire, jusque dans nos assiettes.

La collecte et l‘incinération de ces déchets sont polluantes et produisent du CO2. Leur éventuel recyclage vers des usages techniquement inférieurs (downcycling) est compliqué par leur hétérogénéité et n’apporte bien souvent qu’une très faible valeur ajoutée.

BeBiodiversity Zéro plastique, zéro panique !

Ce n’est pas le moment de se rendre dans les magasins pour faire un stock de ces produits.

Certainement pas. Pour chacun des articles ci-dessus il existe maintenant des alternatives pratiques, plus durables et plus écologiques. C’est le moment de trouver l’alternative qui nous convient. A quoi bon encombrer ses armoires de produits polluants ?

Les produits fabriqués et interdit à la vente finiront-ils à la poubelle ?

L’interdiction ne concerne pas les stocks existants qui seront écoulés. Évitons de les jeter n’importe où pour qu’ils ne finissent pas dans les cours d’eau et les océans. Et profitons de la période de transition pour tester et choisir notre meilleure alternative.

Certaines personnes, comme les personnes en situation de handicap et les personnes âgées, ne peuvent pas se passer de ces articles, que faire ?

Pour ces usages spécifiques, du matériel adapté restera disponible à la vente dans les pharmacies.

Pourrait-on se passer entièrement du plastique ?

Le plastique issu des produits pétroliers est un matériau intéressant. Il a révolutionné le monde moderne. Résistant, malléable, dur ou souple selon les applications et extrêmement durable.

Trop durable ? Cette persistance dans l’environnement pose un énorme problème. Il est pratiquement possible de s’en passer au niveau domestique, mais certaines applications techniques ou industrielles en ont encore besoin. En attendant des alternatives, c’est un matériau auquel il convient de réserver les meilleurs usages techniques, au lieu de s’en servir une seule fois puis de le jeter.

Les archéologues du futur traceront sans aucun doute une ligne dans les couches sédimentaires marquant l’apparition d’une nouvelle roche sédimentaire, le « plastiglomérat », mélange de plastique et de matériaux naturels cimentés ensemble. Essayons que cette couche ne soit qu’un bref épisode géologique à l’échelle de notre planète, plutôt qu’un marqueur annonçant l’extinction d’espèces vivantes et la destruction des écosystèmes tels que nous les connaissons.

 

A la recherche de conseils pour diminuer le plastique ? Jetez un œil sur www.lamercommencechezvous.be

Autres actus

BeBiodiversity Nos animaux de compagnie sont-ils un danger pour la biodiversité ?

Nos animaux de compagnie sont-ils un danger pour la biodiversité ?

6h10, un ronronnement aussi intense que soudain se fait entendre à quelques centimètres de votre oreille… Il a beau être le plus mignon, mais là « le petit félin » de la maison irrite… Marques d’attention, câlins,… Il parade afin de parvenir à ses fins : vous faire lever pour lui donner son repas du matin. Une fois rassasié, plus de nouvelles de lui jusqu’au prochain repas ! Dure, dure la vie de chat !

Lire plus
BeBiodiversity Une fête des Pères plus durable

Une fête des Pères plus durable

Comme pour nos autres fêtes, pourquoi ne pas donner un twist plus durable à nos cadeaux de Fête des pères ? Il est rare que les produits cosmétiques ne figurent pas en bonne place dans le Top 10 des idées de cadeaux pour cette fête. Voici une liste d’idées pour une fête des pères durable.

Lire plus
BeBiodiversity Du chocolat belge pour un monde meilleur

Du chocolat belge pour un monde meilleur

Le gouvernement fédéral et l’industrie du chocolat belge se sont engagés à payer un prix équitable aux producteurs et à mettre fin à la déforestation. Tant que la production de chocolat implique la déforestation, des salaires indécents et le travail des enfants, elle n’est pas durable. Les fabricants belges, la société civile et les pouvoirs publics ne restent pas les bras croisés et œuvrent en faveur d’un chocolat durable, bon pour l’homme et meilleur pour la biodiversité !

Lire plus
BeBiodiversity Les femmes engagées pour la biodiversité à travers l’Histoire

Les femmes engagées pour la biodiversité à travers l’Histoire

Depuis des siècles, des femmes s’efforcent de préserver la diversité biologique de la terre en utilisant des matériaux naturels pour construire, cultiver, élever, nourrir et soigner. Qu’elles dédient leur travail ou leur vie à une espèce ou une zone particulière, ou à la nature en général, de nombreuses femmes s’engagent avec courage et passion pour protéger la biodiversité et notre planète. Dans le monde, nombreuses sont les initiatives en faveur de la biodiversité fondées par des femmes ; elles vont souvent de pair avec la défense des droits de chacun.e. En cette journée internationale des droits de la femme, BeBiodiversity profite de l’occasion pour célébrer quelques-unes d’entre elles.

Lire plus
BeBiodiversity Le chocolat : une friandise à l’arrière-goût amer pour la biodiversité

Le chocolat : une friandise à l’arrière-goût amer pour la biodiversité

Chocolats de toutes les couleurs et de tous les parfums, fourrages et formes… En Belgique, vous trouverez une friandise chocolatée pour chaque occasion, souvent fabriquée avec beaucoup de savoir-faire et de créativité. Cependant, les chocolats brillants cachent un côté sombre : la culture du cacao, source du goût et de l’arôme délicieux, menace la biodiversité.

Lire plus
BeBiodiversity L’agroforesterie : en route vers un chocolat plus durable

L’agroforesterie : en route vers un chocolat plus durable

Les défis de la culture du cacao sont multiples : déforestation, changements climatiques, perte de biodiversité, utilisation de pesticides et d’engrais, travail des enfants. Heureusement, des solutions existent. Afin de rendre la culture du cacao plus durable, l’agroforesterie est de plus en plus envisagée.

Lire plus
Découvrez toutes nos actus Découvrez toutes nos actus