BeBiodiversity logo

MENU
BeBiodiversity Avec la biodiversité, le cafard reste au placard !

Avec la biodiversité, le cafard reste au placard !

La médecine s’est depuis longtemps reposée sur la nature pour produire des traitements. Et malgré les progrès technologiques, la biodiversité reste encore une importante source de découvertes de nouveaux médicaments. Mais notre moral bénéficie lui aussi des bienfaits de la biodiversité !

En effet, de nombreuses études démontrent que le contact avec la nature a des effets positifs sur la santé mentale. Des chercheurs[1] ont par exemple comparé l’état de personnes après une promenade de nonante minutes soit dans la nature, soit dans la ville. Ils ont mis en évidence par l’analyse de leurs activités cérébrales que les promeneurs de la nature « ruminaient » moins.

Plus étonnant encore, une autre étude[2] tend à démontrer que plus les espaces naturels en ville sont riches en biodiversité, plus leurs effets psychologiques positifs augmentent.

Passer du temps au contact de la biodiversité améliorerait non seulement l’humeur mais diminuerait aussi les risques de troubles tels que la dépression ou la tension artérielle. Voilà un argument de plus pour enrichir les espaces verts d’une faune et d’une flore diverses.

BeBiodiversity Avec la biodiversité, le cafard reste au placard !

De plus en plus, des professionnels de la santé proposent des thérapies qui se pratiquent en interaction avec la nature. Parfois appelées « éco-thérapies » ou « thérapies vertes », elles peuvent inclure différentes méthodes comme la thérapie horticulturale, la thérapie assistée par des animaux, le travail en nature sauvage…

Alors, si vous avez le blues n’hésitez pas à vous promener et à observer la biodiversité près de chez vous, que ce soit à la campagne ou dans les parcs en ville, cela ne peut que faire du bien au moral !

[1] http://www.pnas.org/content/112/28/8567.abstract
[2] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2390667/

Autres actus

BeBiodiversity La croisière s’amuse, la biodiversité moins…

La croisière s’amuse, la biodiversité moins…

Les croisières ont de plus en plus la cote. Depuis 2009, le nombre de passagers de ce type de vacances est passé de 17,8 à 28 millions. Une hausse de près de 64 % qui n’est pas sans inquiéter les amoureux de la biodiversité,  en particulier pour les croisières vers les pôles.

Lire plus
BeBiodiversity Le sport dans la nature : oui, mais… !

Le sport dans la nature : oui, mais… !

Dans notre société orientée vers les loisirs et le rapport à la nature, on constate une forte croissance des activités sportives et touristiques en milieu naturel. La pêche, l’équitation, la randonnée, le running, le canyoning, l’escalade, le VTT ou le kayak se sont démocratisés et se pratiquent désormais en masse. C’est un marché florissant pour les régions possédant un patrimoine touristique naturel et paysager.

Lire plus
BeBiodiversity Du carbone compensé pour protéger la biodiversité

Du carbone compensé pour protéger la biodiversité

Les voyages en avion émettent d’importantes quantités de gaz à effet de serre, qui réchauffent la planète. Pas de quoi renoncer à vos vacances estivales ! De nombreux havres de paix ne sont qu’à quelques gares de chez vous. Mais si vraiment l’avion est indispensable, vous pouvez limiter les dégâts en compensant les émissions carbone de votre vol, c’est-à-dire en économisant une quantité équivalente de CO2 ailleurs.

Lire plus
Découvrez toutes nos actus Découvrez toutes nos actus