BeBiodiversity logo

MENU
BeBiodiversity En automne, une maison pour les hérissons

En automne, une maison pour les hérissons

Parmi les 1001 actions pour la biodiversité, certaines sont à prendre en automne.
En cette saison, il n’est pas rare de croiser un hérisson aux abords d’une route. Il emmagasine de l’énergie grâce aux rayons du soleil. En octobre, les journées raccourcies et les nuits plus fraîches annoncent déjà l’hiver, période durant laquelle notre hérisson va entrer en hibernation.

Le hérisson fait partie de ces animaux qui hibernent. Il est omnivore et son alimentation se compose entre autres de limaces et de chenilles, que l’on ne trouve pratiquement plus en hiver. Pour cette raison, le hérisson se plonge dans un long sommeil interrompu de temps en temps pour se nourrir, se dégourdir un peu ou quand sa température interne devient trop basse.

Pour la construction de son nid, le hérisson cherche un abri sous un tas de bois, de feuilles, ou sous un arbuste abrité du froid et du vent. Ensuite, il rassemble de la mousse, des branchages et du foin, qu’il assemble au fur et à mesure en couches successives afin de former un toit bien épais pour s’isoler du froid…

BeBiodiversity En automne, une maison pour les hérissons

Avis aux jardiniers et amoureux de la nature : vous pouvez aider le hérisson à installer son nid.

Ménagez-lui un passage dans la clôture ou le muret qui ceinture votre jardin et offrez-lui un refuge pour l’hiver dans un coin calme et à l’abri du froid, du vent et de la pluie. Installez une caisse en bois retournée sous un buisson ou recouverte de feuilles. Prévoyez-y une entrée de 10-15 cm de côté et un tunnel d’accès (un tuyau de 12-15 cm de diamètre). Vous pouvez lui mettre à proximité de quoi garnir sa cabane, par exemple du foin et des feuilles mortes mais laissez-le faire. Il se fera un plaisir de les apporter lui-même et de concevoir son nid à sa façon !

Tout au long de l’hiver, vous pouvez mettre à proximité de l’eau ainsi qu’une alimentation pour chats ou des croquettes spéciales pour hérisson. Evitez par contre le lait ou le pain, et tâchez de placer ces aliments en dehors des zones fréquentées par des chats.

Voilà une activité qui ravira petits et grands ! Et votre ami à piques vous le rendra bien au printemps, en débarrassant votre jardin et potager des limaces et autres indésirables.

Plus d’info sur www.1001biodiv.be

Photo #2 : Erinaceus europaeus by Calle Eklund/V-wolf (Own work) [CC BY-SA 3.0 (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0) or GFDL (http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html)], via Wikimedia Commons

Autres actus

BeBiodiversity Bois et instruments de musique

Bois et instruments de musique

Malgré d’importantes avancées concernant notre connaissance des matériaux, le bois reste le matériau de prédilection pour la construction des instruments de musique. Ce sont les caractéristiques uniques de poids, de dureté, de résistance et de capacité à résonner qui en déterminent l’utilisation pour les instruments à cordes, les instruments à vent et les percussions. Chaque instrument est un assemblage de bois durs et tendres à la recherche des conditions optimales de sonorité.

Lire plus
BeBiodiversity Des scampis à volonté, au grand dam de la biodiversité

Des scampis à volonté, au grand dam de la biodiversité

Crevettes, scampis ou gambas ont longtemps été des mets rares, raffinés et chers. Mais de nos jours, leur consommation a explosé : dans le monde, on estime qu’en 2023, environ 6 millions de tonnes de crevettes seront consommées par an ! En 20 ans, la production aurait été multipliée par 9. Un boum qui fait des dégâts sur la biodiversité.

Lire plus
BeBiodiversity Détruire de l’ivoire pour la défense des éléphants sauvages

Détruire de l’ivoire pour la défense des éléphants sauvages

Chaque quart d’heure, un éléphant disparaît, victime du braconnage. Les éléphants sauvages d’Afrique et d’Asie sont menacés d’extinction. L’ivoire provient des défenses, c’est-à-dire des dents des éléphants. Personne ne se risquerait à arracher les dents d’un éléphant vivant : l’abattre est la solution la plus facile pour les trafiquants.

Lire plus
BeBiodiversity Des experts inquiets au chevet de la biodiversité

Des experts inquiets au chevet de la biodiversité

En trois ans, cinq cent cinquante experts bénévoles de cent pays ont compilé dix mille publications scientifiques, complétées par des données statistiques et un inventaire des savoirs traditionnels locaux. L’objectif de ce travail colossal coordonné par la Plate-Forme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES) était de fournir aux décideurs de la planète cinq rapports sur l’état de la biodiversité mondiale.

Lire plus
BeBiodiversity La vanille, un plaisir bientôt inaccessible ?

La vanille, un plaisir bientôt inaccessible ?

Son arôme puissant et délicat en fait une épice très appréciée. Et bien qu’elle se retrouve un peu partout dans les produits alimentaires, les cosmétiques ou encore les huiles essentielles, la vanille fait pourtant partie des épices les plus chères avec le safran et pourrait devenir un produit aussi luxueux que ce dernier. En effet, sa production est de plus en plus menacée…

Lire plus
BeBiodiversity Les pesticides : des évolutions timides

Les pesticides : des évolutions timides

De nouvelles études et rapports confirment quotidiennement l’état alarmant de la biodiversité. Le constat ne concerne plus uniquement des espèces emblématiques telles que l’ours polaire ou le rhinocéros blanc. Les espèces les plus communes sont aussi menacées… C’est le cas des oiseaux communs dont le nombre en Wallonie a diminué de 50% en 25 ans ! Parmi les causes de ce déclin en Europe, arrivent en première place l’agriculture intensive et l’utilisation de pesticides. Le recours aux pesticides par les particuliers est également problématique. Petit récapitulatif des évolutions récentes concernant ces produits.

Lire plus
Découvrez toutes nos actus Découvrez toutes nos actus