BeBiodiversity logo

MENU
BeBiodiversity A chaque espèce son territoire !

A chaque espèce son territoire !

En vacances, une partie des dépenses est souvent consacrée aux cadeaux et à la découverte des produits locaux. Qui n’a pas envie de ramener un souvenir de ce petit coin de paradis où on a vécu de merveilleux moments en famille ou entre amis ? Or, certains souvenirs que vous comptez mettre dans votre valise peuvent nuire à la biodiversité d’ici… et de là-bas.

Du coup, comment faire pour être sûr de ne pas porter atteinte à notre chère Mère Nature ? C’est simple : premièrement, ne ramenez aucun souvenir tel que des graines, fleurs, plantes, fruits ou légumes lorsque vous revenez de vacances ! Ceux-ci peuvent être porteurs d’une maladie ou d’un parasite sans que vous ne le remarquiez et ainsi contaminer nos espèces locales. Même une pomme d’apparence parfaitement saine peut contenir des mouches qui se répandront dans notre nature et affecteront nos plantes.

Par ailleurs, certaines espèces exotiques que vous pourriez ramener de vacances sont dites « invasives ». Ce sont tous ces animaux et ces plantes qui sont arrivés parfois de très loin dans notre nature par l’intermédiaire de l’homme, qui s’adaptent à notre climat et à notre nature, qui se reproduisent avec une rapidité parfois fulgurante et causent des dégâts à l’environnement et à la biodiversité locale. Elles peuvent aussi causer des dégâts économiques considérables : elles peuvent anéantir les récoltes, obstruer les voies navigables,… Leur éradication coûte très cher, et s’avère même parfois impossible. Un exemple d’espèce invasive de plus en plus visible en Belgique est la perruche à collier. Ces oiseaux vert fluo se sont installés dans nos arbres et se sont reproduits en masse, entrant ainsi en concurrence avec d’autres espèces locales comme le moineau domestique.

BeBiodiversity A chaque espèce son territoire !

Autre danger potentiel si vous comptez ramener un animal de l’étranger : la rage ! Renseignez-vous bien sur les modalités de rapatriement, vous devrez probablement passer par la case de vaccination et de quarantaine avant de rentrer au pays. De même si vous souhaitez voyager avec votre chien, votre minou ou votre furet chéri, vous devrez vous soumettre à certaines règles afin d’éviter la propagation de cette maladie mortelle. Et puis comme déjà dit dans un précédent article, évitez d’acheter des souvenirs fabriqués à partir d’espèces animales et végétales menacées, comme les statuettes et bijoux en ivoire, les sacs à main et chaussures en cuir de reptile ou encore les bijoux et colliers en corail. L’achat d’un souvenir interdit peut avoir de lourdes conséquences. Vous mettez la survie d’une espèce menacée en danger et risquez une solide amende ! Certaines espèces menacées sont en effet protégées par la législation nationale, européenne ou internationale.

Bref, admirez, goûtez, sentez tout ce que vous voulez sur place. Mais surtout, ne ramenez aucune graine ni aucune plante, ni aucun animal exotique de vos vacances. Privilégiez plutôt les photos ?! La préservation de la biodiversité d’ici et de là-bas en dépend !

Autres actus

BeBiodiversity Phacochère, hérisson ou suricate, quel consommateur êtes-vous ?

Phacochère, hérisson ou suricate, quel consommateur êtes-vous ?

La biodiversité est menacée. L’érosion du nombre d’espèces progresse de manière importante sur terre et en mer. Mais comment agir pour ces espèces animales et végétales dont les habitats sont parfois si loin de chez nous ? Plus de 70 % de l’empreinte biodiversité de la Belgique se situe en dehors de nos frontières et est directement liée à nos importations.

Lire plus
BeBiodiversity Champignons, sortez vos petits parapluies, voici l’automne !

Champignons, sortez vos petits parapluies, voici l’automne !

Quoi de plus amusant que d’agrémenter une balade en forêt par la découverte et la dégustation de ces trésors de l’automne que sont les champignons. Et nous sommes bien servis ! Saviez-vous que la Belgique est le troisième pays d’Europe en matière de diversité de champignons ? Il y aurait plus de 10 000 espèces sur notre territoire, même si les espèces comestibles ne sont que quelques dizaines.

Lire plus
BeBiodiversity La croisière s’amuse, la biodiversité moins…

La croisière s’amuse, la biodiversité moins…

Les croisières ont de plus en plus la cote. Depuis 2009, le nombre de passagers de ce type de vacances est passé de 17,8 à 28 millions. Une hausse de près de 64 % qui n’est pas sans inquiéter les amoureux de la biodiversité,  en particulier pour les croisières vers les pôles.

Lire plus
BeBiodiversity Le sport dans la nature : oui, mais… !

Le sport dans la nature : oui, mais… !

Dans notre société orientée vers les loisirs et le rapport à la nature, on constate une forte croissance des activités sportives et touristiques en milieu naturel. La pêche, l’équitation, la randonnée, le running, le canyoning, l’escalade, le VTT ou le kayak se sont démocratisés et se pratiquent désormais en masse. C’est un marché florissant pour les régions possédant un patrimoine touristique naturel et paysager.

Lire plus
Découvrez toutes nos actus Découvrez toutes nos actus