BeBiodiversity logo

MENU
BeBiodiversity Offrir des roses, un choix épineux pour la biodiversité ?

Offrir des roses, un choix épineux pour la biodiversité ?

Recevoir un bouquet de fleurs, quel plaisir ! Voilà une attention qui peut cependant être néfaste pour la biodiversité. Comme pour toute production et consommation, l’impact dépendra énormément du mode de culture et du transport.

Les plantes et les fleurs coupées représentent un secteur économique très important.  Les pays européens concentrent près de 28% des cultures horticoles mondiales et la Belgique est un des cinq premiers pays exportateurs de plantes et de fleurs. Mais nous en importons presque autant, et principalement des fleurs coupées : plus de 126 millions de roses en 2015 ! Une partie considérable de ces fleurs proviennent du Kenya, d’Equateur, d’Ethiopie ou encore de Malaisie.

La première préoccupation environnementale est la consommation d’énergie et la contribution aux émissions de gaz à effet de serre : chauffage de la serre, livraison par avion, conservation en frigo…

Mais d’autres menaces pèsent sur la biodiversité. L’horticulture est ainsi un des secteurs les plus responsables de l’introduction d’espèces invasives. A titre d’exemple, la pyrale du buis est un papillon de nuit dont les chenilles dévorent les feuilles et l’écorce du buis. Originaire d’Asie et présent depuis peu en Belgique, cet insecte est arrivé en France en 2008 via des buis importés.

Par ailleurs, la production de certaines plantes et fleurs implique des pratiques agricoles intensives amenant à de grandes monocultures et une utilisation de produits chimiques, avec les effets que l’on connaît de ces méthodes sur la biodiversité dans les régions de culture. Prenons l’exemple du Kenya qui produit 70% des roses présentes sur le marché européen. Tout est concentré autour du lac Naivasha qui d’après des scientifiques pourrait disparaître suite à la consommation d’eau et le rejet de produits chimiques nécessaires à cette production de roses.

BeBiodiversity Offrir des roses, un choix épineux pour la biodiversité ?

Toutefois, Il n’y a aucune raison de renoncer à offrir des fleurs ! Des solutions existent. On peut se tourner vers des variétés locales et de saison ou encore choisir des fleurs certifiées.

Si vous voulez en savoir plus sur ces solutions, Ecoconso vous guidera : http://www.ecoconso.be/fr/content/comment-trouver-des-fleurs-et-des-plantes-bio-et-equitables

Les pouvoirs publics se penchent aussi sur la question de la production des matières premières issues du vivant (aliments, fleurs, bois, textiles, …) et de leur impact sur la biodiversité. Le 1er mars, le Service Public fédéral Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement organise, en collaboration avec le Global Nature Fund, l’Université catholique de Louvain et IPES-food, un colloque de réflexion sur la question. Pour participer, inscrivez-vous ici.

Autres actus

BeBiodiversity La délégation belge à la COP Biodiversité

La délégation belge à la COP Biodiversité

La biodiversité est menacée. Vous le saviez probablement déjà.  Mais saviez-vous qu’une COP (Conférence des Parties) sur la biodiversité a lieu tous les deux ans ? Lors d’une telle COP, des ministres et experts négocient ensemble sur des questions et objectifs de biodiversité . Les représentants d’environ 200 pays passeront deux semaines ce mois-ci à Montréal, au Canada, pour négocier de nouveaux objectifs 2030 et tenter de parvenir à un accord final, définitif. La Belgique et sa délégation seront également présentes à la table des négociations avec les autres pays. La Belgique prend la protection de la biodiversité très au sérieux et a développé une forte expertise au niveau international, notamment par le biais des Conférences des Parties (COP).

Lire plus
BeBiodiversity Nos animaux de compagnie sont-ils un danger pour la biodiversité ?

Nos animaux de compagnie sont-ils un danger pour la biodiversité ?

6h10, un ronronnement aussi intense que soudain se fait entendre à quelques centimètres de votre oreille… Il a beau être le plus mignon, mais là « le petit félin » de la maison irrite… Marques d’attention, câlins,… Il parade afin de parvenir à ses fins : vous faire lever pour lui donner son repas du matin. Une fois rassasié, plus de nouvelles de lui jusqu’au prochain repas ! Dure, dure la vie de chat !

Lire plus
BeBiodiversity Une fête des Pères plus durable

Une fête des Pères plus durable

Comme pour nos autres fêtes, pourquoi ne pas donner un twist plus durable à nos cadeaux de Fête des pères ? Il est rare que les produits cosmétiques ne figurent pas en bonne place dans le Top 10 des idées de cadeaux pour cette fête. Voici une liste d’idées pour une fête des pères durable.

Lire plus
BeBiodiversity Du chocolat belge pour un monde meilleur

Du chocolat belge pour un monde meilleur

Le gouvernement fédéral et l’industrie du chocolat belge se sont engagés à payer un prix équitable aux producteurs et à mettre fin à la déforestation. Tant que la production de chocolat implique la déforestation, des salaires indécents et le travail des enfants, elle n’est pas durable. Les fabricants belges, la société civile et les pouvoirs publics ne restent pas les bras croisés et œuvrent en faveur d’un chocolat durable, bon pour l’homme et meilleur pour la biodiversité !

Lire plus
BeBiodiversity Les femmes engagées pour la biodiversité à travers l’Histoire

Les femmes engagées pour la biodiversité à travers l’Histoire

Depuis des siècles, des femmes s’efforcent de préserver la diversité biologique de la terre en utilisant des matériaux naturels pour construire, cultiver, élever, nourrir et soigner. Qu’elles dédient leur travail ou leur vie à une espèce ou une zone particulière, ou à la nature en général, de nombreuses femmes s’engagent avec courage et passion pour protéger la biodiversité et notre planète. Dans le monde, nombreuses sont les initiatives en faveur de la biodiversité fondées par des femmes ; elles vont souvent de pair avec la défense des droits de chacun.e. En cette journée internationale des droits de la femme, BeBiodiversity profite de l’occasion pour célébrer quelques-unes d’entre elles.

Lire plus
BeBiodiversity Zéro plastique, zéro panique !

Zéro plastique, zéro panique !

C’est une étape décisive en Belgique dans la lutte contre les plastiques jetables : un nouvel arrêté royal interdit la vente de divers produits en plastique « à usage unique » tels que les couverts, les assiettes et les pailles. Une bonne nouvelle pour les écosystèmes qui étouffent sous le plastique et les microplastiques.

Lire plus
Découvrez toutes nos actus Découvrez toutes nos actus