BeBiodiversity logo

MENU
BeBiodiversity Des scampis à volonté, au grand dam de la biodiversité

Des scampis à volonté, au grand dam de la biodiversité

Crevettes, scampis ou gambas ont longtemps été des mets rares, raffinés et chers. Mais de nos jours, leur consommation a explosé : dans le monde, on estime qu’en 2023, environ 6 millions de tonnes de crevettes seront consommées par an ! En 20 ans, la production aurait été multipliée par 9. Un boum qui fait des dégâts sur la biodiversité.

La crevette est le produit de la mer qui fait le plus de kilomètres avant d’arriver dans nos assiettes : elles viennent pour la plupart de Chine, Thaïlande, Indonésie, Inde, Viêtnam, Brésil, Equateur ou encore du Bangladesh. Plus de la moitié des crevettes consommées de nos jours proviennent de fermes d’aquaculture. Le reste est pêché en mer. Deux types de production qui ont chacune des conséquences néfastes sur la biodiversité.

Comme pour beaucoup d’autres produits de la mer, la crevette est victime de la surpêche. Selon le WWF, seules quelques zones situées en Australie et au Mexique feraient exception en appliquant une pêche respectant les seuils de renouvellement des espèces. La pêche au chalut de crevettes est également celle qui entraine le plus de prises accessoires : jusqu’à dix kilos de poissons, tortues et autres prises « annexes » pour un kilo de crevettes pêchées dans les zones tropicales. Les filets raclant le sol, cette pêche occasionne d’énormes dégâts sur les écosystèmes des fonds marins.

BeBiodiversity Des scampis à volonté, au grand dam de la biodiversité

Les dommages de l’élevage de crevettes sont aussi multiples. Les fermes sont situées en bord de mer et peuvent mener à la destruction d’écosystèmes très riches : estuaires, prés-salés, marais ou mangroves. Ces écosystèmes jouent un rôle vital pour la faune terrestre et marine : ils sont un lieu essentiel de reproduction, d’alimentation et de migration pour de nombreuses espèces de poissons, crustacés et d’oiseaux. Si la production de crevettes n’est pas la seule responsable, on estime qu’elle est un facteur important de disparition des mangroves. A l’échelle mondiale, la FAO estime une perte de 26 % des surfaces de mangroves depuis 1980. Pour l’Amérique du Sud, ce taux serait de 50 % et pour Singapour plus de 80 % !

L’aquaculture de crevettes est aussi source de pollution du milieu marin et des nappes phréatiques des terres agricoles avoisinantes. Enfin, la densité des populations de crevette d’élevage et leur pauvreté génétique favorisent la propagation de maladies, y compris vers les crustacés sauvages.

Un bien triste constat quand on est fin gourmet. Il est donc préférable de limiter sa consommation de crevettes, petites ou grandes, qui doivent rester un plat exceptionnel. Privilégiez les crevettes labellisées (depuis peu) de l’Aquaculture Stewardship Council et MSC, et dégustez des fruits de mer locaux lorsque vous avez l’occasion d’une escapade à la mer, où que ce soit dans le monde.

BeBiodiversity Des scampis à volonté, au grand dam de la biodiversité
Des rangs et des rangs de piscines artificielles pour l'aquaculture de crevettes dans l'une des plus grandes fermes le long du Golfe de Californie, au Mexique. By Planet Labs, Inc. [CC BY-SA 4.0 (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0)], via Wikimedia Commons

Autres actus

BeBiodiversity La délégation belge à la COP Biodiversité

La délégation belge à la COP Biodiversité

La biodiversité est menacée. Vous le saviez probablement déjà.  Mais saviez-vous qu’une COP (Conférence des Parties) sur la biodiversité a lieu tous les deux ans ? Lors d’une telle COP, des ministres et experts négocient ensemble sur des questions et objectifs de biodiversité . Les représentants d’environ 200 pays passeront deux semaines ce mois-ci à Montréal, au Canada, pour négocier de nouveaux objectifs 2030 et tenter de parvenir à un accord final, définitif. La Belgique et sa délégation seront également présentes à la table des négociations avec les autres pays. La Belgique prend la protection de la biodiversité très au sérieux et a développé une forte expertise au niveau international, notamment par le biais des Conférences des Parties (COP).

Lire plus
BeBiodiversity Nos animaux de compagnie sont-ils un danger pour la biodiversité ?

Nos animaux de compagnie sont-ils un danger pour la biodiversité ?

6h10, un ronronnement aussi intense que soudain se fait entendre à quelques centimètres de votre oreille… Il a beau être le plus mignon, mais là « le petit félin » de la maison irrite… Marques d’attention, câlins,… Il parade afin de parvenir à ses fins : vous faire lever pour lui donner son repas du matin. Une fois rassasié, plus de nouvelles de lui jusqu’au prochain repas ! Dure, dure la vie de chat !

Lire plus
BeBiodiversity Une fête des Pères plus durable

Une fête des Pères plus durable

Comme pour nos autres fêtes, pourquoi ne pas donner un twist plus durable à nos cadeaux de Fête des pères ? Il est rare que les produits cosmétiques ne figurent pas en bonne place dans le Top 10 des idées de cadeaux pour cette fête. Voici une liste d’idées pour une fête des pères durable.

Lire plus
BeBiodiversity Du chocolat belge pour un monde meilleur

Du chocolat belge pour un monde meilleur

Le gouvernement fédéral et l’industrie du chocolat belge se sont engagés à payer un prix équitable aux producteurs et à mettre fin à la déforestation. Tant que la production de chocolat implique la déforestation, des salaires indécents et le travail des enfants, elle n’est pas durable. Les fabricants belges, la société civile et les pouvoirs publics ne restent pas les bras croisés et œuvrent en faveur d’un chocolat durable, bon pour l’homme et meilleur pour la biodiversité !

Lire plus
BeBiodiversity Les femmes engagées pour la biodiversité à travers l’Histoire

Les femmes engagées pour la biodiversité à travers l’Histoire

Depuis des siècles, des femmes s’efforcent de préserver la diversité biologique de la terre en utilisant des matériaux naturels pour construire, cultiver, élever, nourrir et soigner. Qu’elles dédient leur travail ou leur vie à une espèce ou une zone particulière, ou à la nature en général, de nombreuses femmes s’engagent avec courage et passion pour protéger la biodiversité et notre planète. Dans le monde, nombreuses sont les initiatives en faveur de la biodiversité fondées par des femmes ; elles vont souvent de pair avec la défense des droits de chacun.e. En cette journée internationale des droits de la femme, BeBiodiversity profite de l’occasion pour célébrer quelques-unes d’entre elles.

Lire plus
BeBiodiversity Zéro plastique, zéro panique !

Zéro plastique, zéro panique !

C’est une étape décisive en Belgique dans la lutte contre les plastiques jetables : un nouvel arrêté royal interdit la vente de divers produits en plastique « à usage unique » tels que les couverts, les assiettes et les pailles. Une bonne nouvelle pour les écosystèmes qui étouffent sous le plastique et les microplastiques.

Lire plus
Découvrez toutes nos actus Découvrez toutes nos actus