BeBiodiversity logo

MENU
BeBiodiversity Le tourisme baleinier ? Oui, mais pas n’importe comment !

Le tourisme baleinier ? Oui, mais pas n’importe comment !

Depuis une vingtaine d’années, l’observation non-scientifique des baleines -ou tourisme baleinier- est devenue une activité économique très lucrative.

Voir ces immenses animaux évoluer avec grâce et puissance dans leur milieu naturel est une source d’émerveillement.  Quoi de mieux pour sensibiliser et renforcer la bienveillance du public envers la préservation de la nature et de la biodiversité ? Sans compter que les revenus issus de ce tourisme particulier peuvent financer l’économie locale ainsi que l’étude et la préservation des milieux naturels où ces cétacés évoluent.

Mais le whale-watching, comme le shark-feeding (nourrissage de requins) et d’autres activités présentées comme des formes d’écotourisme proche de la nature peuvent avoir des impacts sur le comportement de ces animaux marins.Même si des routes commerciales commencent à être déviées, le fait d’évoluer au milieu des bateaux a un coût énergétique pour ces paisibles animaux. Ils sont stressés, dérangés dans leurs migrations, leur repas ou leur reproduction, surtout s’ils sont traqués par avion ou hélicoptère, puis poursuivis par les bateaux à coup de sonar et de bruits de moteurs.

Les collisions avec les bateaux d’observation sont devenues la cause la plus fréquente de blessures des cétacés, avant les yachts, les navires de transport et les ferries. Heureusement, ces blessures sont souvent mineures, alors que la rencontre avec un navire de transport sont  souvent fatales.

La Commission Baleinière Internationale dont la Belgique est membre a édicté des règles pour le tourisme baleinier. Le but est de réguler l’importance, la fréquence et la durée de l’exposition des cétacés à la présence humaine. La taille du groupe de bateaux, la distance, l’approche prudente sont les clefs d’une observation respectueuse. Une règle importante est de conserver une distance avec les baleines qui leur permet de se soustraire à l’observation si elles le souhaitent. Malgré tout, certains groupes ou individus semblent curieux de ce nouveau comportement des humains, ce qui peut permettre de belles rencontres.

BeBiodiversity Le tourisme baleinier ? Oui, mais pas n’importe comment !

En Méditerranée, en mer Noire, et dans une partie de l’Atlantique, le High Quality Whale Watching est un label qui permet d’identifier les opérateurs impliqués dans une démarche responsable conforme aux recommandations scientifiques. Ailleurs dans le monde, des initiatives comme la World Cetacean Alliance font la promotion d’un tourisme baleinier durable.

Une fois embarqué pour une excursion en mer, difficile d’influer sur le déroulement de l’observation.

Alors, avant de vous engager dans une excursion de tourisme baleinier, prenez vos renseignements. Les opérateurs sont-ils inscrits dans une démarche de respect du bien-être des animaux ? Des informations claires sur les règles d’approche et d’observation des mammifères marins sont-elles communiquées sur le site de l’opérateur et sur les bateaux ? L’excursion est-elle éducative avec des informations scientifiques dispensées par un guide qualifié ? Des conseils de sensibilisation pour réduire l’impact des activités humaines en mer sont-ils également dispensés ? Que disent les clients de leur expérience ?

Après votre excursion, n’hésitez pas à signaler si les engagements pris par votre opérateur n’ont pas été respectés, cela guidera utilement les clients qui vous suivront !

Autres actus

BeBiodiversity Les espèces exotiques envahissantes – La campagne de sensibilisation auprès des voyageurs

Les espèces exotiques envahissantes – La campagne de sensibilisation auprès des voyageurs

Invasion silencieuse : les espèces exotiques envahissantes   Bulbul à ventre rouge, ouette d’Egypte, goujon de l’amour, barbon de Virginie, ces noms ne vous disent probablement rien… Il s’agit pourtant de certaines des 88 espèces exotiques animales et végétales envahissantes réglementées par l’Union Européenne. Malgré leurs noms sympathiques, ces espèces constituent une menace importante pour notre biodiversité et les écosystèmes dans lesquels nous vivons.

Lire plus
BeBiodiversity La délégation belge à la COP Biodiversité

La délégation belge à la COP Biodiversité

La biodiversité est menacée. Vous le saviez probablement déjà.  Mais saviez-vous qu’une COP (Conférence des Parties) sur la biodiversité a lieu tous les deux ans ? Lors d’une telle COP, des ministres et experts négocient ensemble sur des questions et objectifs de biodiversité . Les représentants d’environ 200 pays passeront deux semaines ce mois-ci à Montréal, au Canada, pour négocier de nouveaux objectifs 2030 et tenter de parvenir à un accord final, définitif. La Belgique et sa délégation seront également présentes à la table des négociations avec les autres pays. La Belgique prend la protection de la biodiversité très au sérieux et a développé une forte expertise au niveau international, notamment par le biais des Conférences des Parties (COP).

Lire plus
BeBiodiversity Nos animaux de compagnie sont-ils un danger pour la biodiversité ?

Nos animaux de compagnie sont-ils un danger pour la biodiversité ?

6h10, un ronronnement aussi intense que soudain se fait entendre à quelques centimètres de votre oreille… Il a beau être le plus mignon, mais là « le petit félin » de la maison irrite… Marques d’attention, câlins,… Il parade afin de parvenir à ses fins : vous faire lever pour lui donner son repas du matin. Une fois rassasié, plus de nouvelles de lui jusqu’au prochain repas ! Dure, dure la vie de chat !

Lire plus
BeBiodiversity Une fête des Pères plus durable

Une fête des Pères plus durable

Comme pour nos autres fêtes, pourquoi ne pas donner un twist plus durable à nos cadeaux de Fête des pères ? Il est rare que les produits cosmétiques ne figurent pas en bonne place dans le Top 10 des idées de cadeaux pour cette fête. Voici une liste d’idées pour une fête des pères durable.

Lire plus
BeBiodiversity Du chocolat belge pour un monde meilleur

Du chocolat belge pour un monde meilleur

Le gouvernement fédéral et l’industrie du chocolat belge se sont engagés à payer un prix équitable aux producteurs et à mettre fin à la déforestation. Tant que la production de chocolat implique la déforestation, des salaires indécents et le travail des enfants, elle n’est pas durable. Les fabricants belges, la société civile et les pouvoirs publics ne restent pas les bras croisés et œuvrent en faveur d’un chocolat durable, bon pour l’homme et meilleur pour la biodiversité !

Lire plus
BeBiodiversity Les femmes engagées pour la biodiversité à travers l’Histoire

Les femmes engagées pour la biodiversité à travers l’Histoire

Depuis des siècles, des femmes s’efforcent de préserver la diversité biologique de la terre en utilisant des matériaux naturels pour construire, cultiver, élever, nourrir et soigner. Qu’elles dédient leur travail ou leur vie à une espèce ou une zone particulière, ou à la nature en général, de nombreuses femmes s’engagent avec courage et passion pour protéger la biodiversité et notre planète. Dans le monde, nombreuses sont les initiatives en faveur de la biodiversité fondées par des femmes ; elles vont souvent de pair avec la défense des droits de chacun.e. En cette journée internationale des droits de la femme, BeBiodiversity profite de l’occasion pour célébrer quelques-unes d’entre elles.

Lire plus
Découvrez toutes nos actus Découvrez toutes nos actus