BeBiodiversity La mer du Nord sous la loupe

La mer du Nord sous la loupe

Elle fait peut-être moins rêver que les eaux turquoises des tropiques, cela n’empêche pas notre mer du Nord d’être riche en biodiversité ! Avec ses 2000 espèces d’animaux et de plantes répartis sur 3454 km², notre mer du Nord joue un rôle essentiel dans le paysage et l’économie de notre pays. Elle est d’ailleurs protégée : plus d’un tiers de ce territoire (37%) est désigné comme une zone marine naturelle protégée Natura 2000.

Au total, cinq zones ont été définies en mer du Nord afin de protéger et restaurer les habitats et les espèces qui y vivent. Les « Vlaamse Banken » et le « Vlakte van de Raan » sont désignés pour la protection des nombreux bancs de sable peu profonds et de vers tubicoles, ainsi que des lits de graviers. Ces habitats sont de véritables « hotspots » pour la biodiversité ; les lits de graviers, par exemple, sont des refuges uniques pour des espèces gravement menacées comme l’alcyon et la chaline. Dans les endroits où le ver tubicole est fréquent, le nombre total d’espèces animales est quatre à six fois plus élevé qu’ailleurs. Les trois autres zones sont des zones de protection des oiseaux situées le long de la côte où les oiseaux peuvent s’alimenter et se reposer. Différentes espèces animales sont également protégées : le marsouin, le phoque commun, et le phoque gris.

Les mers et océans recouvrent 71% de la surface de la planète et jouent un rôle essentiel pour son bon équilibre. Ces écosystèmes riches en biodiversité régulent le climat et stockent le carbone, nous procurent notamment nourriture, énergie et oxygène. Leur protection est donc capitale aux niveaux national et international.

BeBiodiversity La mer du Nord sous la loupe

Restrictions sur les activités dommageables

L’objectif du réseau Natura 2000 est de maintenir la diversité biologique. Dans ces zones, le Service Milieu Marin du SPF Santé publique prend des mesures pour protéger et restaurer la nature. Ainsi, la pêche au filet maillant y est interdite ; des mesures sont prises pour limiter le bruit sous-marin et des travaux sont en cours pour la restauration éventuelle des lits de graviers.

En outre, les activités qui pourraient être dommageables aux espèces et habitats protégés (telles que la construction d’éoliennes et l’extraction de sable) doivent faire l’objet d’une «évaluation appropriée». Ce n’est que si cette évaluation montre qu’il n’y a pas d’impact négatif sur les objectifs de la zone naturelle que l’activité peut avoir lieu.

Au niveau international : les Blue Leaders

La Belgique agit également au-delà de ses frontières. Il existe en effet de vastes zones qui échappent à la juridiction d’un pays (la haute mer) et qui nécessitent une protection internationale. Notre pays est à la tête des Blue Leaders, un groupement de pays qui vise à protéger au moins 30% des océans d’ici 2030, via un réseau mondial de zones marines protégées (« 30×30 »). En outre, les Blue Leaders plaident en faveur d’un nouveau traité des Nations Unies pour la protection de la biodiversité en haute mer. Ces actions devraient renforcer la santé et la résilience de l’océan.

La mer commence chez vous

Au niveau individuel, de simples actions permettent de protéger la mer du Nord et sa biodiversité :

  • Veillez à ce que les masques buccaux, les mégots de cigarettes et autres déchets ne finissent pas dans la mer via le vent, les ruisseaux et les rivières. Jetez vos déchets à la poubelle ou emportez-les avec vous pour les trier à la maison.
  • Un phoque en vue ? Oubliez votre selfie et restez à distance (au moins 20 mètres pour toute sécurité) de cet animal sauvage. Tenez votre chien en laisse.
  • Ne dérangez pas les oiseaux pendant la saison de reproduction.
  • Et de manière générale, consommez le moins de plastique possible et privilégiez les alternatives durables. Le plastique fait d’énormes dégâts tant dans la mer que sur la terre.
    Retrouvez ici plus de conseils pour protéger la biodiversité.

Envie d’en savoir plus ?

Actus Associés

BeBiodiversity 465840 ans de CITES en Belgique

40 ans de CITES en Belgique

Ce 24 mai, la cellule CITES du SPF Santé publique a organisé un événement pour célébrer le 40eme anniversaire de l’entrée en vigueur de la Convention sur le commerce durable des espèces menacées dans notre pays.

Lire plus
BeBiodiversity 4559Rendre à la nature plus que ce que nous prenons

Rendre à la nature plus que ce que nous prenons

Dans le cadre de la Présidence belge du Conseil de l’Union européenne, le Service public fédéral Santé publique, Sécurité de la chaîne alimentaire et Environnement, a organisé un événement de haut niveau concernant le rôle crucial de la nature et de la biodiversité pour construire un avenir durable. Intitulé « Le développement régénératif pour un changement transformateur », l’événement qui s’est déroulé le 11 avril, à Bruxelles, était articulé autour d’un message central : « Rendre à la nature plus que ce que nous prenons ».

Lire plus