BeBiodiversity logo

MENU
BeBiodiversity Faire les soldes sans brader la biodiversité

Faire les soldes sans brader la biodiversité

Les soldes sont de retour. Voilà une bonne occasion de faire des affaires tout en questionnant nos habitudes de consommateurs. On parle beaucoup du gaspillage alimentaire, mais le gaspillage textile est une réalité préoccupante pour la biodiversité.

Les européens achètent de plus en plus de vêtements. En moyenne, le belge achète entre 20 et 25 kilos de vêtements par an, soit 60 % de plus qu’en 2000. Et parce qu’ils sont de moins bonne qualité, ou très vite démodés, ils sont peu portés. Nous les gardons moitié moins de temps qu’au début du siècle ! Et moins d’un quart de ces achats se retrouvent dans les filières de recyclage.

Cette surconsommation de textile est stimulée par une offre immense, et des collections qui s’enchaînent dans les rayons à un rythme effréné. Tous les vêtements ne trouvent pas d’acheteur, et ces invendus sont généralement détruits.

Premier problème : l’eau !

On l’oublie souvent, le textile est généralement issu de plantes : chanvre, lin et coton notamment. Ce dernier est utilisé pour presque 40 pourcent de nos vêtements ! La production de ces ressources naturelles impacte la biodiversité.

Saviez-vous qu’il faut 2700 litres d’eau pour fabriquer un T-shirt en coton, soit l’équivalent de ce qu’une personne boit pendant 2 ans et demi ? Cette soif insatiable peut avoir des conséquences désastreuses sur des écosystèmes entiers comme dans le cas de l’assèchement de la mer d’Aral due à l’irrigation des champs de coton d’Asie centrale.

BeBiodiversity Faire les soldes sans brader la biodiversité
Le jeans... Véritable bête noire pour la biodiversité. Pour en fabriquer un seul, il faudrait pas moins d'1kg de coton, entre 5 000 et 25 000 litres d’eau, 75kg de pesticide et 2kg d’engrais chimique.

Second problème : les produits chimiques

L’industrie de la mode est aussi très gourmande en produits chimiques. Elle serait responsable d’environ 20 % de la pollution industrielle de l’eau au niveau mondial. On dénonce notamment la fabrication de viscose. Cette fibre, si elle est d’origine végétale, subit des traitement chimiques intensifs souvent dramatiques pour la biodiversité. L’industrie de la viscose est responsable de la pollution du plus grand lac d’eau douce de Chine, dont les eaux désormais de couleur noire sont toxiques tant pour le marsouin que pour les populations humaines.

Et cerise sur le gâteau : le transport

Si nous achetons de plus en plus de vêtements, ils voyagent aussi de plus en plus avant d’arriver dans nos armoires. Plus de 60 % des vêtements sont produits en Asie du Sud-Est. Le transport de ces marchandises partout dans le monde contribue au réchauffement climatique, lui-même nocif pour la biodiversité.

Bref, l’achat de pièces derniers cris qui ne dureront pas, c’est une pratique qui coûte cher aux espèces de notre planète. Alors pour un shopping responsable, voici quelques pistes : c’est par ici !

Autres actus

BeBiodiversity Restez stylé en respectant la biodiversité

Restez stylé en respectant la biodiversité

Les soldes ont débarqué. Les rayons regorgent de bonnes affaires et l’envie de se refaire une garde-robe est là. Mais c’est sans compter l’impact de la fast-fashion sur la biodiversité. Nous vous expliquions ici comment la production textile menace de nombreuses espèces. La bonne nouvelle, c’est que l’on peut rester stylé sans trop leur nuire.

Lire plus
BeBiodiversity Prendre soin de soi sans faire la peau à la biodiversité

Prendre soin de soi sans faire la peau à la biodiversité

Nous aimons prendre soin de nous. Nous consommons quotidiennement des produits de soin : savon, gel douche, déodorant, lotion démaquillante, shampoing, crème hydratante, dentifrice, parfum… Résultat : le belge consomme en moyenne 18 grammes de produits cosmétiques par jour. Mais ce que nous pensons être bon pour nous, ne l’est pas forcément pour la biodiversité.

Lire plus
BeBiodiversity Bois et instruments de musique

Bois et instruments de musique

Malgré d’importantes avancées concernant notre connaissance des matériaux, le bois reste le matériau de prédilection pour la construction des instruments de musique. Ce sont les caractéristiques uniques de poids, de dureté, de résistance et de capacité à résonner qui en déterminent l’utilisation pour les instruments à cordes, les instruments à vent et les percussions. Chaque instrument est un assemblage de bois durs et tendres à la recherche des conditions optimales de sonorité.

Lire plus
BeBiodiversity Des scampis à volonté, au grand dam de la biodiversité

Des scampis à volonté, au grand dam de la biodiversité

Crevettes, scampis ou gambas ont longtemps été des mets rares, raffinés et chers. Mais de nos jours, leur consommation a explosé : dans le monde, on estime qu’en 2023, environ 6 millions de tonnes de crevettes seront consommées par an ! En 20 ans, la production aurait été multipliée par 9. Un boum qui fait des dégâts sur la biodiversité.

Lire plus
BeBiodiversity Détruire de l’ivoire pour la défense des éléphants sauvages

Détruire de l’ivoire pour la défense des éléphants sauvages

Chaque quart d’heure, un éléphant disparaît, victime du braconnage. Les éléphants sauvages d’Afrique et d’Asie sont menacés d’extinction. L’ivoire provient des défenses, c’est-à-dire des dents des éléphants. Personne ne se risquerait à arracher les dents d’un éléphant vivant : l’abattre est la solution la plus facile pour les trafiquants.

Lire plus
BeBiodiversity Des experts inquiets au chevet de la biodiversité

Des experts inquiets au chevet de la biodiversité

En trois ans, cinq cent cinquante experts bénévoles de cent pays ont compilé dix mille publications scientifiques, complétées par des données statistiques et un inventaire des savoirs traditionnels locaux. L’objectif de ce travail colossal coordonné par la Plate-Forme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES) était de fournir aux décideurs de la planète cinq rapports sur l’état de la biodiversité mondiale.

Lire plus
Découvrez toutes nos actus Découvrez toutes nos actus