BeBiodiversity L’agroforesterie : en route vers un chocolat plus durable

L’agroforesterie : en route vers un chocolat plus durable

Les défis de la culture du cacao sont multiples : déforestation, changements climatiques, perte de biodiversité, utilisation de pesticides et d’engrais, travail des enfants. Heureusement, des solutions existent. Afin de rendre la culture du cacao plus durable, l’agroforesterie est de plus en plus envisagée.

L’agroforesterie implique de planter ou de gérer des arbres d’ombrage sur les mêmes parcelles que les cacaoyers. Les systèmes agroforestiers profitent à la fois aux agriculteurs et à la biodiversité. Tout d’abord, ils permettent le maintien de la biodiversité de la flore et de la faune. Des plantations de cacao au Cameroun et au Ghana ont montré que les plantations de cacao utilisant l’agroforesterie comptaient plus du double d’espèces végétales et animales, telles que des oiseaux, des fourmiliers et des pollinisateurs, par rapport aux plantations voisines. L’agroforesterie permet aussi le maintien et l’amélioration de l’humidité et de la fertilité du sol, le captage du carbone, contribue à la lutte contre les parasites et au contrôle du microclimat, parmi beaucoup d’autres avantages. Cette technique constitue également une arme pour pallier à la hausse des températures et aux effets des changements climatiques.

Les effets positifs de la gestion des arbres d’ombrage sur la fertilité des sols et les épidémies de parasites pourraient être la clé pour rompre les cycles actuels de production de cacao et maintenir la précieuse biodiversité tropicale dans les systèmes agroforestiers. (Bos & Sporn, 2013[1])

Cette pratique respectueuse de la biodiversité permettrait également aux agriculteurs d’Afrique de l’Ouest de recevoir un prix plus élevé pour leur cacao (grâce à la certification) et de récupérer une grande partie des terres perdues chaque année en raison de la déforestation et de la dégradation des sols, sans devoir convertir davantage de terres, ni mettre leur santé en péril par l’usage d’intrants chimiques dangereux. (Bisseleua 2019[2])

BeBiodiversity L’agroforesterie : en route vers un chocolat plus durable

Beyond chocolate

En 2018, a été lancée l’initiative Beyond Chocolate pour améliorer la durabilité du chocolat belge. Ce partenariat est unique car il réunit autour de la table les différents acteurs concernés : le secteur belge du chocolat et du commerce de détail et le gouvernement, mais aussi la société civile, les investisseurs à impact social et les universités. Ils s’engagent à lutter contre le travail des enfants, à combattre la déforestation et à garantir un revenu viable aux producteurs de cacao.

Difficile de vous en passer ?

S’il est difficile de vous en passer, veillez à faire des choix éclairés lorsque vous choisirez votre prochaine plaquette de chocolat. Par exemple, privilégiez une marque de commerce équitable qui garantit une rémunération correcte aux producteurs et des conditions de travail plus respectueuses. Préférez le chocolat bio ou en agriculture raisonnée qui limite les intrants chimiques utilisés. Renseignez-vous sur l’origine du chocolat utilisé par votre chocolatier préféré et lisez-en davantage sur les initiatives visant à rendre le chocolat plus durable :

Pas de cacao, pas de chocolat
Belvas du chocolat engagé
Consommer autrement pour protéger les forêts

[1] Bos, M.M. and S.G. Sporn. 2013. Biodiversity conservation in cacao agroforestry systems. p. 61-76. In Simonetti J.A. et al. (ed.) Biodiversity conservation in agroforestry landscapes: challenges and opportunities. Editorial Universitaria, Santiago. https://www.louisbolk.institute/publications/publication/?pubID=2689
[2] https://www.worldcocoafoundation.org/blog/how-cocoa-agroforestry-systems-can-help-farmers-in-west-africa/

Actus Associés

BeBiodiversity 465840 ans de CITES en Belgique

40 ans de CITES en Belgique

Ce 24 mai, la cellule CITES du SPF Santé publique a organisé un événement pour célébrer le 40eme anniversaire de l’entrée en vigueur de la Convention sur le commerce durable des espèces menacées dans notre pays.

Lire plus
BeBiodiversity 4559Rendre à la nature plus que ce que nous prenons

Rendre à la nature plus que ce que nous prenons

Dans le cadre de la Présidence belge du Conseil de l’Union européenne, le Service public fédéral Santé publique, Sécurité de la chaîne alimentaire et Environnement, a organisé un événement de haut niveau concernant le rôle crucial de la nature et de la biodiversité pour construire un avenir durable. Intitulé « Le développement régénératif pour un changement transformateur », l’événement qui s’est déroulé le 11 avril, à Bruxelles, était articulé autour d’un message central : « Rendre à la nature plus que ce que nous prenons ».

Lire plus